Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2007
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe communiste relatif à l’attribution d’une aide alimentaire et médicale aux réfugiés sahraouis des camps de la région de Tindouf.

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2007


 

M. Yves CONTASSOT, adjoint, président. - Nous passons à l?examen du v?u référencé n° 69 dans le fascicule, déposé par le groupe communiste, relatif à l?attribution d?une aide alimentaire et médicale aux réfugiés sahraouis des camps de la région de Tindouf.

Monsieur VUILLERMOZ, vous avez la parole.

M. Jean VUILLERMOZ. - Vous me permettrez de faire un rappel rapide de la situation. L?annexion du Sahara occidental par le Maroc en 1975 a provoqué une situation de guerre et de confrontation avec le Front Polisario qui revendique l?indépendance du territoire, et a également poussé des dizaines de milliers de Sahraouis à se réfugier dans le Sud-Est algérien dans la région de Tindouf. Elle a aussi exposé la région à une instabilité dangereuse qui perdure depuis plus de 30 ans.

La population sahraouie exilée vit toujours dans ces camps de réfugiés au milieu du désert. Ces réfugiés sahraouis au nombre de 160.000 dépendent entièrement de l?aide humanitaire pour survivre. Aujourd?hui, ceux-ci souffrent d?une situation de crise alimentaire très grave liée à une réduction de 43 % de l?aide humanitaire des budgets du P.A.M. et du H.C.R. en Afrique.

Le Croissant rouge sahraoui a lancé en janvier dernier plusieurs appels urgents à l?aide internationale. Les conditions de vie dans les camps se sont considérablement dégradées et selon une étude nutritionnelle effectuée en mars 2005 à la demande de l?O.N.U. dans les camps des réfugiés sahraouis, 66 % de femmes et plus de 68 % des enfants sont en situation d?anémie ; 35 % des nourrissons souffrent de sous-alimentation. La pénurie alimentaire est vraiment alarmante.

Face à cette situation, une délégation mixte du P.A.M. et du H.C.R. s?est rendue en janvier dernier dans les camps de réfugiés et a qualifié la situation de très critique. Il est donc urgent d?aider les réfugiés sahraouis à faire face à cette grave et injuste situation, afin qu?ils puissent reconstituer leurs stocks de sécurité.

Ici, le groupe que communiste ne souhaite pas prendre parti dans le conflit qui oppose le Maroc et le Front Polisario. Nourrir les réfugiés fait partie des devoirs d?assistance de la communauté internationale, leur apporter une aide médicale l?est également ; c?est ce qu?ont fait récemment le Conseil général de l?Essonne et la Ville du Mans.

C?est pourquoi nous proposons un v?u : que soit attribuée d?urgence une aide alimentaire et médicale en direction des camps de réfugiés sahraouis de la région de Tindouf.

Merci.

M. Yves CONTASSOT, adjoint, président. - Merci.

Monsieur SCHAPIRA, vous avez la parole pour la réponse.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint. - Merci, Monsieur le Maire.

Je remercie le président VUILLERMOZ avec qui je suis souvent en accord, et notamment sur cette question : c?est un vrai problème humanitaire. Ces réfugiés sont dans les camps de Tindouf depuis 1975. Nous avons un petit différend sur les chiffres : le chiffre de 165.000 réfugiés date de 1975, les recensements faits par l?Union européenne et le H.C.R. indiquent 90.000 personnes au moment des inondations de 2006.

Mais vous avez entièrement raison, il s?agit d?un problème humanitaire et comme nous en avions parlé la dernière fois, je vous avais demandé de surseoir au voeu au mois de janvier car une délégation du H.C.R. et du P.A.M. partait sur place. Cette délégation est revenue avec un projet mais malheureusement nous n?avons pas pu rédiger un projet de délibération parce que nous avons eu les conclusions trop tardivement.

Nous allons donc participer à une action d?urgence. Je propose, avec Christian SAUTTER, une urgence à hauteur de 50.000 euros. Nous ferons la délibération, la prochaine fois, mais ce sera purement humanitaire au profit des enfants, et notamment je pense que ce sont des protéines et du lait que nous enverrons par l?intermédiaire du P.A.M.

M. Yves CONTASSOT, adjoint, président. - Merci.

Donc, vous donnez un avis favorable.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe communiste, assortie d?un avis favorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition de v?u est adoptée. (2007, V. 115).