Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2007
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2007, DAC 100 - Autorisation à M. le Maire de Paris de conclure, avec l’association “Les Amis de Magnum Photos”, 19, rue Hégésippe-Moreau (18e), un bail emphytéotique administratif pour les locaux situés 6, impasse de la Défense (18e), ainsi qu’une convention annuelle sur projet d’équipement relative à l’octroi d’une subvention. - Montant : 850.000 euros.

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2007


 

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Nous passons à l?examen du projet de délibération DAC 100 concernant une autorisation à M. le Maire de Paris de conclure, avec l?association ?Les Amis de Magnum Photos?, 19, rue Hégésippe-Moreau (18e), un bail emphytéotique administratif pour les locaux situés 6, impasse de la Défense (18e), ainsi qu?une convention annuelle sur projet d?équipement relative à l?octroi d?une subvention de 850.000 euros.

La parole est à Mme Annick LEPETIT.

Mme Annick LEPETIT. - Merci, Monsieur le Maire, mes chers collègues.

C?est pour moi une immense joie que notre Assemblée autorise le Maire de Paris à conclure, avec l?association ?Les Amis de Magnum Photos? un bail emphytéotique pour les locaux situés 6, impasse de la Défense dans le 18e arrondissement ainsi qu?une convention annuelle relative à l?octroi d?une subvention d?équipement.

En deux mots, il s?agit ni plus ni moins de créer à Paris, un lieu inédit, sans doute unique dédié à la promotion, à la découverte et à la connaissance de la photographie de presse. Un lieu ouvert sur la ville, un lieu ouvert à notre présent et à notre passé, un lieu ouvert à tous. Ce qui d?ailleurs en fait sa richesse.

Ainsi, cet ancien dancing, qui abrita un temps un PMU, va désormais avoir une nouvelle vie, une nouvelle vie pour faire connaître aux Parisiens ainsi qu?aux Franciliens, puisque je salue au passage la Région qui est partie prenante, un lieu où la photo de presse se confond avec l?histoire du XXe siècle.

L?agence Magnum, implantée dans le 18e arrondissement, est à l?origine de cette aventure. Vous connaissez l?histoire de cette coopérative pas comme les autres, de renommée mondiale, née en 1947 à l?initiative de Robert Capa, Henri Cartier Bresson, David Seymour. Ils ont été rejoints par les plus grands noms de la photographie. Je pense à Eliott Erwitt, Marc Riboud ou plus récemment à Abbas, Martin Parr ou Joseph Koudelka et j?en oublie.

Depuis 1947, tous ces photographes ont couvert une multitude d?événements, pris tous les risques du 20e siècle, de ce siècle troublé. Ils ont reçu toutes les récompenses. Chacun conserve en mémoire des clichés désormais immortels de la guerre du Vietnam et de tant d?autres, de mai 1968, de la chute du mur de Berlin. Bref, tous les événements du siècle passé et du début de celui-ci sont couverts par les photographes de l?agence Magnum.

Aujourd?hui, en 2007, les photographes sont toujours les propriétaires de leur agence, au nom de l?exigence de qualité, au nom de leur indépendance. Rien de mieux non plus pour résister aux pressions ou aux flatteries d?où qu?elles viennent.

C?est bien cette stabilité qui a permis à l?agence Magnum de conserver pas moins de 2 millions de clichés dans ses armoires. C?est ce patrimoine unique au monde, un patrimoine inestimable qui couvre 60 ans de notre histoire, un patrimoine parisien qu?il revient de protéger et qu?il convient bien sûr de valoriser.

Voilà mes chers collègues, c?est tout le projet de l?association des amis de Magnum : faire connaître les talents des photographes, d?hier, d?aujourd?hui et de demain, les futurs Cartier Bresson, les futurs Raymond Depardon ?

Raymond Depardon, je tiens à saluer son engagement, la volonté qui l?anime aux côtés de Diane Auberger, la directrice de ce projet pour que celui-ci voie le jour.

Merci également au Maire de Paris, à son adjoint Christophe Girard qui ont marqué tout au long de ces années parce que ce projet commence à être ancien, en tout cas a mis du temps à mûrir -  leur intérêt pour ce lieu. Au-delà des expositions il y aura également un dispositif de formation des jeunes publics des 17 et 18e arrondissements et au-delà, je l?espère, afin qu?ils acquièrent le savoir, la connaissance pour exercer librement un droit de regard plus exigeant, pour se forger un esprit critique moins complaisant.

Voilà en quelques mots, mes chers collègues, les grandes lignes d?un magnifique projet dont on a encore peu parlé mais dont je suis certaine que nous reparlerons. Je ne doute pas que vous voterez cette délibération avec le même enthousiasme que le Conseil d?arrondissement du 18e dans son unanimité.

En votre nom, et si vous me le permettez, souhaitons une belle vie au projet des Amis de Magnum.

Je vous en remercie,

(Applaudissements sur les bancs des groupes socialiste et radical de gauche, communiste, du Mouvement républicain et citoyen et ?Les Verts?).

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Merci, Madame LEPETIT, pour votre lyrisme justifié.

Monsieur GIRARD, un instantané.

M. Christophe GIRARD, adjoint, au nom de la 9e Commission. - Pas un Polaroïd ! Je remercie beaucoup vraiment Annick LEPETIT car elle a dit des choses essentielles sur l?art de la photographie, sur la nécessité de défendre, d?une certaine façon, la liberté de la presse, la réflexion, la pensée par l?oeil et l?esprit critique. Cette liberté, celle qui dénonce les dérapages et les atteintes aux droits de la personne, on en a eu quelques témoignages récents.

L?association ?Les amis de Magnum photos? dont le président fondateur est Raymond DEPARDON, l?incontournable Raymond DEPARDON, cet homme de liberté et de talent, a sollicité la Ville afin qu?elle contribue en effet au financement nécessaire à l?ouverture d?un espace dédié à la photographie documentaire, à Paris dans le 18e arrondissement. Cet espace d?environs 560 mètres carrés disposé sur trois niveaux sera le lieu d?activités culturelles et d?actions pédagogiques comprenant des expositions de photographes, d?ateliers en direction d?un public en âge scolaire et de manifestations diverses liées à la photographie par des rencontres, des débats, des stages et des signatures de livres.

L?intérêt local de cet espace sera accru par l?ouverture d?une cafétéria, d?une librairie spécialisée complémentaire du lieu d?exposition. Les travaux de rénovation à prévoir pour rendre ce lieu fonctionnel sont de grande envergure. L?association qui participe à leur financement à hauteur de presque 25 % 50 % pour la Ville et 22 % pour la Région que nous remercions bien évidemment - a sollicité le groupe ?Vinci? par le biais d?une convention de mécénat afin qu?il accepte d?apporter son soutien de compétence à l?association pour les travaux de réhabilitation.

La Ville, propriétaire du lieu, comme l?a dit ma collègue et amie Annick LEPETIT, depuis juillet 2006, propose à l?association un bail emphytéotique administratif pour une durée de 20 ans.

Je vous remercie.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Je vous remercie, Monsieur GIRARD.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DAC 100.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2007, DAC 100).