Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2007
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe U.M.P. relatif au terrain de sport 47, rue Jenner, dans le 13e arrondissement.

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2007


 

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous passons maintenant à l?examen du v?u référencé n° 26 dans le fascicule, déposé par le groupe U.M.P., relatif au terrain de sport 47, rue Jenner, dans le 13e arrondissement.

La parole est à M. LEGARET au lieu et place de M. TRÉMÈGE.

M. Jean-François LEGARET, maire du 1er arrondissement. - J?interviens au nom de Patrick TRÉMÈGE et des élus du groupe au sujet du mauvais fonctionnement de ce terrain de sport au 47 de la rue Jenner. C?est un terrain qui, depuis sa création, crée un certain nombre de nuisances pour les habitants et les riverains puisque les horaires débordent, le gardiennage fonctionne très mal et, malgré les fermetures et les grilles, le terrain est utilisé à des heures nocturnes et cela entraîne beaucoup de nuisances et même de violence.

Patrick TRÉMÈGE et les élus de notre groupe demandent que l?on puisse revoir l?encadrement sur ce terrain et son affectation. Ils demandent également que l?on puisse envisager une étude acoustique, afin que les nuisances que je viens d?évoquer puissent être beaucoup mieux maîtrisées.

Voilà le sens de ce v?u que nous souhaitons voir aboutir.

Je vous remercie.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.

Monsieur CHERKI, vous avez la parole.

M. Pascal CHERKI, adjoint. - J?avoue que le dépôt de ce v?u m?a surpris, surtout de la part de M. TRÉMÈGE, qui est pourtant un élu connaissant assez bien les préoccupations de son arrondissement. Là, à mon avis, il a tapé à côté de la plaque.

On ne peut pas comprendre ce qui se passe concernant ce terrain de sport sans resituer les choses dans leur contexte et par rapport à la méthode de travail de la Ville de Paris et de la mairie du 13e arrondissement, en tout cas depuis 2001.

D?abord, ce terrain d?éducation physique, contrairement à ce que dit l?auteur du v?u, existe depuis longtemps, avant même la construction de nouvelles résidences dans ce quartier. Il ne s?agit pas, par conséquent, d?une création, contrairement à ce qui est affirmé, mais d?une rénovation d?un terrain existant et qui a déjà, je vous le rappelle, une histoire tumultueuse.

Les rampes de roller, installées à l?époque de M. TOUBON sur ce terrain, ont dû être transférées au stade Boutroux, suite à une pétition. Il en a résulté un terrain dénudé qui constituait une sorte de friche sportive.

A la demande de la mairie du 13e arrondissement, nous avons rénové ce terrain et nous avons travaillé sur l?encadrement.

Au départ, cela n?a pas été facile.

Un projet de rénovation a été accepté par le conseil de quartier Fagon, qui a accepté en même temps le marché de prévention que nous avons passé avec des associations. Cela a fait l?objet d?un débat auprès de la population, conduit par la mairie du 13e arrondissement, amélioré et amendé à l?issue des discussions qui remontaient du conseil de quartier - je parle sous le contrôle du premier adjoint au maire du 13e arrondissement - et qui a donné lieu à ce projet, qui a été approuvé.

La clôture existante, largement inopérante, a fini par être remplacée.

Au cours de cette période intermédiaire de travaux, pour respecter la tranquillité des riverains, le terrain a été entravé par un câble installé en zigzag par les animateurs, pour éviter justement les phénomènes d?intrusions répétées qui pouvaient avoir lieu.

Vous dites maintenant dans votre v?u : ?Les horaires de fermeture ne sont pas respectés, le gardien est régulièrement agressé et, après le départ des animateurs, les jeunes escaladent sans difficulté la grille qui semble inopérante.? Je pense que ces propos sont très exagérés, voire même outranciers et qu?ils ne correspondent pas à la situation actuelle que nous constatons, que la mairie d?arrondissement constate et que les agents de la D.J.S. constatent sur le T.E.P.

Les horaires de fermeture sont respectés ; il y a eu un problème au début du mois de septembre, je ne le cache pas, où il a fallu que la mairie du 13e interpelle la D.J.S. de manière que l?on repasse à 20 heures et non à 21 heures, comme c?était prévu, et que l?on recale les horaires de fermeture.

Bien évidemment, compte tenu du lieu de l?équipement et de sa disposition, il y a toujours des ajustements à faire, mais globalement cela se passe bien et cet équipement est apprécié des jeunes du quartier. Il rend d?immenses services dans les opérations de médiation et de prévention que nous réalisions.

C?est pourquoi je rejetterai ce v?u. Je considère qu?il serait irresponsable de désaffecter ce terrain à la pratique sportive, alors que, justement, dans ce quartier?

M. Jean-François LEGARET, maire du 1er arrondissement. - Ce n?est pas ce que l?on demande !

M. Pascal CHERKI, adjoint. - ? très dense d?un point de vue urbain, très enclavé, ce genre d?équipement permet de diversifier et de varier la pratique sportive. Il est nécessaire et indispensable.

C?est pourquoi j?appelle à voter contre ce v?u.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe U.M.P.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition de v?u est repoussée.