Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 1998
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

68- QOC 98-191 Question de Mme Danièle GIAZZI et M. Gérard LEBAN à M. le Préfet de police relative à la présence de vendeurs de merguez et de pop-corn sur l'esplanade du Trocadéro (16e).

Débat/ Conseil municipal/ Juin 1998



M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - La question suivante de Mme Danièle GIAZZI et M. Gérard LEBAN à M. le Préfet de police est relative à la présence de vendeurs de merguez et de pop-corn sur l'esplanade du Trocadéro (16e).
Elle est ainsi rédigée :
" Mme Danièle GIAZZI et M. Gérard LEBAN s'étonnent de voir sur le trottoir situé face à l'esplanade du Trocadéro (16e) des vendeurs de merguez et de pop-corn.
Ils souhaitent savoir si une autorisation leur a été délivrée et, dans le cas contraire, connaître les moyens mis en oeuvre pour les empêcher d'envahir ce site. "
La parole est à M. le Représentant du Préfet de police.
M. LE REPRÉSENTANT DU PRÉFET DE POLICE. - En application de l'article L. 2512-13 du Code général des collectivités territoriales, la délivrance de toute autorisation de vente sur la voie publique relève, après avis du Préfet de police, de la compétence du Maire de Paris.
La Mairie de Paris a donné son accord à l'installation d'un stand de confiserie et métier de bouche pour une durée de 3 mois à compter du 15 mars 1998 place du Trocadéro.
Il y a lieu de préciser qu'en ce qui me concerne, je ne suis pas favorable à l'implantation de petits marchands sur le site du Trocadéro en raison de la gêne qu'ils apportent inévitablement à la circulation des piétons et de l'attraction qu'ils représentent pour les vendeurs à la sauvette que les services de police s'efforcent d'évincer par une répression constante.