Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 1998
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

61- QOC 98-229 Question de M. Michel BULTÉ et des membres du groupe " Rassemblement pour Paris " à M. le Préfet de police relative à la délinquance juvénile dans le 19e arrondissement.

Débat/ Conseil municipal/ Juin 1998



M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - La question suivante de Michel BULTÉ à M. le Préfet de police est relative à la délinquance juvénile dans le 19e arrondissement.
En voici les termes :
" M. Michel BULTÉ et les membres du groupe " Rassemblement pour Paris " demandent à M. le Préfet de police les mesures qu'il entend prendre pour faire face à la délinquance juvénile dans le 19e arrondissement.
Ils se font les interprètes de très nombreux habitants de l'arrondissement qui leur rapportent la dérive des grands ensembles, quartiers de plus en plus livrés à eux-mêmes, dérive illustrée, ces derniers jours, par des actes d'une particulière gravité, rues de la Solidarité, Gaston-Pinot et place des Fêtes, notamment.
M. Michel BULTÉ et les membres du groupe " Rassemblement pour Paris " remercient M. le Préfet de police de leur faire part des moyens nouveaux qu'il envisage de mettre en oeuvre pour assurer la sécurité de l'ensemble des habitants du 19e arrondissement. "
La parole est à M. le Représentant du Préfet de police.
M. LE REPRÉSENTANT DU PRÉFET DE POLICE. - Les grands ensembles de la rue de la Solidarité, de la rue Gaston-Pinot et de la place des Fêtes font l'objet d'une attention toute particulière de la part des services de police.
Pour lutter contre l'insécurité, et tout spécialement contre la délinquance des mineurs qui, je tiens à le rappeler, constitue l'une des priorités de la Préfecture de police, les fonctionnaires de police déploient d'importants efforts sur ces sites, en y multipliant les rondes et patrouilles, ainsi que la recherche des infractions.
Par ailleurs, des opérations de sécurisation y sont régulièrement réalisées.
Sur l'ensemble de l'arrondissement, 142 opérations de ce type ont été effectuées depuis le début de l'année. Celles-ci ont permis de procéder au contrôle de 3.258 personnes, ainsi que de 1.123 véhicules et à 50 mises à disposition de la police judiciaire pour divers délits.
En ce qui concerne plus précisément le secteur de la place des Fêtes, les 73 opérations menées sur la période du 1er janvier au 27 mai derniers ont donné lieu au contrôle de 1.789 individus, dont 19 ont été mis à la disposition de la police judiciaire.
En complément de cette mobilisation, vient s'ajouter le travail, réalisé par les effectifs de la 3e division de police judiciaire qui interviennent régulièrement dans les ensembles immobiliers considérés.
J'évoquerai, ainsi, plusieurs affaires réalisées au cours de ces derniers mois qui sont significatives de l'engagement policier sur ces points sensibles de l'arrondissement :
- en février, 4 auteurs de violences volontaires en réunion et avec arme commise cité Curial ont été déférés à la Justice ;
- en mars, 5 personnes responsables d'une série de 6 vols à main armée commis au préjudice de commerçants ont été déférées ;
- en mars, l'auteur d'un assassinat commis aux abords de la place des Fêtes, a été identifié et ses 3 complices interpellés ;
- en mai, le coauteur de violences volontaires avec arme commises rue de la Solidarité, ayant entraîné l'infirmité d'un mineur de 15 ans, a été interpellé ;
- en mai, l'un des coauteurs de violences en réunion perpétrées rue de la Solidarité, a été interpellé.
Je puis vous donner l'assurance que la situation de ces grands ensembles immobiliers du 19e arrondissement retient, de manière constante, l'attention de mes services, qui ne ménageront aucun effort pour y restaurer le sentiment de sécurité auquel les riverains aspirent à bon droit.