Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 1998
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

77- QOC 98-181 Question de M. Jacques FERON, Mme Marie-Thérèse JUNOT, MM. Georges MESMIN et Jean-Louis GIRAL, membres du groupe des Indépendants, à M. le Maire de Paris au sujet de la présence de cirques dans le square de l'Amiral-Bruix (16e).

Débat/ Conseil municipal/ Juin 1998



M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - La question suivante de M. Jacques FERON, Mme Marie-Thérèse JUNOT, MM. Georges MESMIN et Jean-Louis GIRAL à M. le Maire de Paris est au sujet de la présence de cirques dans le square de l'Amiral-Bruix (16e).
Elle est ainsi rédigée :
" Les riverains se plaignent de la présence quasi continuelle et répétée de cirques dans le square de l'Amiral-Bruix (16e), qui engendrent dans l'espace vert et aux alentours, dégradations, nuisances, difficultés de stationnement et insécurité.
Ne pourrait-on pas limiter, voire suspendre, les autorisations afin que les jardins du quartier, très prisés des familles, des enfants et des personnes âgées, ne soient pas constamment occupés par des installations envahissantes, inesthétiques et aux conséquences dommageables pour l'environnement ?
Quelles mesures M. le Maire de Paris entend-il prendre pour résoudre définitivement cette situation ? "
Je vous donne la réponse au lieu et place de M. Jean-Pierre PIERRE-BLOCH, adjoint.
L'accueil des cirques à Paris en période hivernale est une tradition qui a pour dessein de venir en aide à ces entreprises qui connaissent des difficultés.
Le square Alexandre Parodi reçoit chaque année de décembre à avril 3 à 4 cirques sur une aire représentant environ 10 % de la superficie du jardin.
Ce lieu exigu n'accueille que de petits cirques, dans des conditions difficiles qui génèrent, en effet, un certain nombre de nuisances pour les autres usagers du jardin et pour l'environnement.
L'emplacement avait été conservé exempt d'aménagement paysager dans la perspective d'un projet global de rénovation de la Z.A.C. " Maillot ", maintenant abandonné.
De ce fait, les conditions d'implantation de ces cirques pourront être réexaminées.