Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 1998
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

29- 1998, DLH 2 - Compte rendu de la concertation relative à l'Opération programmée d'amélioration de l'habitat " Orillon-Oberkampf " (11e). - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer avec l'Etat et l'A.N.A.H. la convention tripartite relative à cette opération.

Débat/ Conseil municipal/ Juin 1998



M. LE MAIRE DE PARIS. - Nous passons au projet de délibération DLH 2 portant autorisation à M. le Maire de Paris de signer avec l'Etat et l'A.N.A.H. la convention tripartite relative à cette opération.
La parole est à Mme SCHNEITER.
Mme Laure SCHNEITER. - Monsieur le Maire, cette O.P.A.H. " Orillon-Oberkampf " complète l'O.P.A.H. " Saint-Maur " entre le boulevard de Belleville, l'avenue de la République, l'avenue Parmentier et la rue du Faubourg du Temple.
Il s'agit d'un quartier densément peuplé, modeste et même pauvre, avec de nombreux immeubles sans confort, voire dégradés, et une telle opération revêt un caractère d'urgence.
Les caractéristiques sociales et urbanistiques de ce secteur vous ont conduit à prendre des mesures spécifiques : afin de maintenir sur place la population et les activités, afin de lutter contre le saturnisme infantile, afin de maintenir les hôtels meublés, logements sociaux de fait, afin de sauvegarder un urbanisme traditionnel et des éléments d'intérêt architectural.
La concertation avec les habitants et surtout une coordination intelligente, constructive, entre la Ville de Paris et la mairie du 11e arrondissement ont permis l'élaboration d'une convention dans laquelle l'Etat, l'A.N.A.H. et la Ville de Paris s'engagent. On ne peut que se réjouir du compromis.
Par ailleurs, les questions des habitants lors de la réunion de concertation du 22 janvier dernier sur l'état d'avancement d'autres projets urbains, comme le devenir du " Berry-Zèbre " ou l'opération " Cité de l'Avenir ", montrent l'intérêt des réunions de concertation.
Les habitants attendent information et transparence sur des projets d'aménagement qui doivent rencontrer leur adhésion et même provoquer leur enthousiasme s'ils répondent réellement à leurs besoins.
Voilà pour une fois un bon projet que je vais voter avec plaisir.
M. LE MAIRE DE PARIS. - Merci.
M. BULTÉ a la parole.
M. Michel BULTÉ, adjoint, au nom de la 6e Commission. - Monsieur le Maire, mes chers collègues, je serai bien entendu bref dans ma réponse à Mme SCHNEITER qui vient de se réjouir de la mise en place de cette O.P.A.H. exemplaire, et qui d'ailleurs a été votée à l'unanimité du conseil d'arrondissement du 11e.
Je voudrais rajouter une chose très rapidement, puisqu'on nous l'a demandé au conseil du 11è arrondissement.
Concernant l'équipe opérationnelle et le local, j'ai le plaisir de vous annoncer à ce Conseil que la commission d'appel d'offres, lors de sa séance du 7 mai, a attribué l'animation au P.A.C.T.E. de Paris et donc l'équipe O.P.A.H. provisoirement installée au 6, rue Deguerry, ira rejoindre l'équipe de la M.O.U.S. que l'on a mise en place.
Voilà ce que je voulais rappeler, mais je remercie Mme SCHNEITER d'avoir mis en valeur la politique de Jean TIBERI dans ce domaine.
M. LE MAIRE DE PARIS. - Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DLH 2.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté à l'unanimité. (1998, DLH 2).