Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

52 - Vœu présenté par la majorité municipale du 9e arrondissement relatif à la mise en valeur de l'histoire du surréalisme dans le 9e arrondissement.Vœu n° 30 déposé par M. Pierre LELLOUCHE et des membres du groupe U.M.P. relatif à la collection d'André Breton

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2003


M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous passons maintenant à l'examen de deux v?ux concernant André Breton : le v?u n° 29, qui a été déposé par M. BRAVO et la majorité municipale du 9e arrondissement, et le v?u n° 30, qui a été déposé par M. LELLOUCHE.
Je vais donner successivement la parole à M. BRAVO, Mme AZZARO et M. LELLOUCHE.
M. Jacques BRAVO, maire du 9e arrondissement. - Monsieur le Maire, je donnerai ma position sur les v?ux nos 29 et 30.
Sur le v?u n° 29, le Conseil d'arrondissement réuni le 13 mars a manifesté à l'unanimité son émoi devant la dispersion prochaine de l'ensemble de l'héritage d'André Breton, avec des procédures juridiques et une chronologie très avancée qui rendent compliquée toute mesure efficace.
Toujours est-il que nous avons émis le v?u qui amplifiait celui qu'avait exprimé le Conseil de Paris les 24 et 25 février précédent sollicitant l'intervention du Maire auprès du Ministre de la Culture pour que l'histoire du mouvement surréaliste, qui dépasse naturellement et bien au-delà le 42, rue Fontaine (9e), où se réunissait le collectif des années 30, soit perpétuée et que des mesures soient prises.
Donc, émoi général et unanimité dans un débat de très haute et de très bonne qualité entre nous tous. J'ai reçu le lendemain - je tiens à le remercier parce que je ne l'ai pas revu depuis - une lettre circonstanciée de Pierre LELLOUCHE sur cette question-là.
Deuxièmement, nous avons émis le v?u - et je comprends que l'Adjoint à la Culture ne puisse pas répondre tout de suite - qu'une plaque soit apposée sur l'immeuble concerné, qu'un carrefour soit nommé "Place André-Breton" (et nous avons indiqué lequel) et qu'à terme - et l'on sait très bien qu'il y a des crédits d'équipement et de fonctionnement en jeu - un espace du surréalisme soit ouvert dans ce quartier.
Je n'ai pas dit (je complète donc) que ce v?u avait été présenté par Jean-Bernard PERONNELLE, élu du 9e du groupe "Les Verts", et qu'il a été repris par l'unanimité du Conseil d'arrondissement.
Le dernier point - dont, je pense, Pierre LELLOUCHE va développer la logique - c'est qu'il apparaît que le Ministre de la Culture est tout à fait d'accord pour intervenir afin de préempter pour le compte de la Ville les objets de la collection Breton.
Je vais être très bref et je laisse l'Adjoint au Maire chargé de la Culture répondre sur cette question-là, mais compte tenu du débat que l'on a eu ce matin, à l'issue duquel le groupe U.M.P., globalement, a voté contre le fait de céder toutes les participations de la Ville dans la Compagnie nationale du Rhône pour dégager une marge de man?uvre exceptionnelle de 111 millions d'euros destinée à des investissements exceptionnels, je ne vois pas, en ce qui me concerne, à la fois comme élu du 9e, élu parisien et président de la Commission des finances, que l'on puisse dégager quelque 30 millions d'euros pour, en une seule vente, consacrer une somme pareille au seul Breton.
Mais je laisse en la matière M. l'Adjoint au Maire pour la Culture compléter la réponse.
Voilà ce que je voulais dire de la part du Conseil du 9e.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.
Mme Nicole AZZARO a la parole.
Mme Nicole AZZARO. - Très rapidement - car M. le Maire l'a dit - je voulais préciser que ce v?u, qui avait été effectivement initié et porté par Jean-Bernard PERONNELLE et le groupe "Les Verts", a finalement emporté l'adhésion du Maire du 9e, puis a été voté à l'unanimité de notre Conseil.
Donc, on se félicite de cette progression et de l'adoption de ce v?u.
Je vous remercie.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.