Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

146 - QOC 2003-221 Question de Mme Geneviève BERTRAND et des membres du groupe Union pour la démocratie française à M. le Préfet de police sur d'éventuelles réformes envisagées par la Préfecture de police, afin de répondre à l'objectif de re-dynamisation des capacités des services d'interpellation et d'investigation fixé par le Ministre de l'Intérieur

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2003


M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Je vais donner la parole à Mme BERTRAND pour une question au Préfet de police.
La parole est à Mme Geneviève BERTRAND.
Mme Geneviève BERTRAND. - Merci, Monsieur le Maire.
Effectivement, ma question s'adresse à M. le Préfet de police et porte sur la lutte contre la délinquance. Posée il y a quinze jours, je ne pensais pas qu'elle s'éclairerait d'un jour grave après l'accident tragique dont a été victime la B.A.C. de Levallois-Perret la semaine dernière.
En effet, le Ministre de l'Intérieur fait de la lutte contre la délinquance sa priorité et s'appuie sur un rééquilibrage de la police de proximité et de l'action judiciaire des forces de sécurité intérieure pour y parvenir.
Nous souhaiterions connaître les éventuelles réformes structurelles envisagées par la Préfecture de police pour répondre à cet objectif de redynamisation des capacités des services d'interpellation et d'investigation.
Nous aimerions être informés du calendrier d'exécution de cette réorganisation et nous aimerions que M. le Préfet de police puisse nous préciser l'évolution des services spécialisés tant de la P.J. que des R.G. depuis 2001 et le nombre d'agents qui auraient reçu la qualification de police judiciaire dans le corps de maîtrise et d'application au cours du dernier semestre.
Merci.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Monsieur le Représentant du Préfet de police, vous avez la parole.
M. LE REPRÉSENTANT DU PRÉFET DE POLICE. - Merci, Monsieur le Maire.
Je vais répondre à votre question, Madame le Conseiller.
Le renforcement des effectifs des services d'investigation et d'interpellation figure parmi les toutes premières priorités du Préfet de police. Ce renforcement est le corollaire indispensable au travail et aux missions de la police de quartier.
Je puis vous indiquer que les effectifs des services spécialisés de la Préfecture de police ont sensiblement progressé depuis 2001.
Concernant la Direction de la Police judiciaire, les effectifs sont passés de 1.783 à 1.818 policiers entre le 1er janvier 2001 et le 1er janvier 2003.
S'agissant de la Police urbaine de proximité, les effectifs des S.A.R.I.J. en charge des questions judiciaires dans les quartiers sont passés de 1.165 personnels à 1.430 agents, toujours entre les mêmes dates.
Pour ce qui concerne le nombre d'agents ayant reçu la qualification de policier judiciaire dans le corps de maîtrise et d'application, je puis vous indiquer qu'à la Direction de la police judiciaire, sur un total de 578 agents de ce corps, 76 ont obtenu la qualification d'O.P.J.
De même, s'agissant de la Direction de la Police urbaine de proximité, au 14 mars 2003, 120 possédaient la qualification d'officier de police judiciaire et 93 étaient en instance d'habilitation.