Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

10 - Vœu déposé par le groupe Union pour la démocratie française relatif aux victimes du cyclone Erika en Nouvelle-Calédonie

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2003


M. LE MAIRE DE PARIS. - Avant de passer à la Commission suivante, nous allons passer aux v?ux qui ont été déposés par le groupe U.D.F.
La parole est à Mme Géraldine MARTIANO.
Mme Géraldine MARTIANO. - Monsieur le Maire, mes chers collègues, la Nouvelle-Calédonie vient de subir un très grave traumatisme. Le cyclone tropical Erika s'est acharné sur tout le territoire, n'épargnant aucune zone, balayant tout à 200 kilomètres à l'heure. 2 personnes sont mortes, les blessés se comptent par centaines, et les dégâts matériels sont à cette heure inestimables.
(M. Christophe CARESCHE, adjoint, remplace M. le Maire de Paris au fauteuil de la présidence).
Lors de la séance d'avril 2001, la Ville de Paris s'est honorée en votant un v?u tendant à l'octroi d'une aide financière aux victimes de la Somme. Aujourd'hui, notre Ville doit demeurer dans sa longue tradition de solidarité envers les populations sinistrées, en raison de catastrophes naturelles.
L'ampleur des dégâts matériels, humains et économiques en Nouvelle-Calédonie est exceptionnelle, tant en brousse que dans les villes. Notre aide doit donc être exceptionnelle.
Le groupe U.D.F. souhaite que le Conseil de Paris émette le v?u d'un accord de principe à l'octroi d'une aide financière de 50.000 euros pour les populations de Nouvelle-Calédonie.
Je vous remercie.
(Applaudissements sur les bancs du groupe Union pour la démocratie française).
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Pour répondre, la parole est à M. Christian SAUTTER.
M. Christian SAUTTER, adjoint. - Oui, Monsieur le Maire, Mme MARTIANO attire notre attention sur les effets du cyclone tropical Erika sur la Nouvelle-Calédonie et je crois qu'elle nous appelle à faire preuve, comme nous l'avons fait dans le passé, d'une certaine solidarité, d'une certaine générosité à l'égard des populations qui ont été touchées.
Elle propose donc l'octroi d'une aide financière de 50.000 euros pour les populations de Nouvelle-Calédonie et comme les circonstances sont exceptionnelles, cette aide exceptionnelle sera accordée.
(Applaudissements sur les bancs du groupe U.D.F.).
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.
Je mets aux voix, à main levée, le v?u avec un avis favorable de l'Exécutif.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le v?u est adopté. (2003, V. 36).