Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

20 - Vœu déposé par M. Patrick BLOCHE et les membres du groupe socialiste et radical de gauche relatif au devenir du centre d'accueil "Chez nous", situé 96, rue de Charonne, dans le 11e, à l'intérieur du "Palais de la Femme"

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2003


M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous passons aux dossiers de la Commission suivante.
Nous allons examiner le v?u n° 11 du fascicule déposé par les membres du groupe socialiste et radical de gauche, ainsi que les v?ux n° 12, déposé par "Les Verts", et 12 bis, déposé par l'Exécutif. Je précise que ces trois v?ux ne se rattachent à aucun projet de délibération.
Je donne la parole à M. BLOCHE.
M. Patrick BLOCHE. - Merci, Monsieur le Maire.
Effectivement, le groupe socialiste et radical de gauche a voulu déposer un v?u à l'occasion de cette séance du Conseil de Paris pour alerter notre Assemblée sur le devenir d'un centre d'accueil de jour intitulé "Chez nous" et qui est situé au 96, rue de Charonne, dans le 11e, à l'intérieur du Palais de la Femme.
Vous savez que le Palais de la Femme va faire l'objet d'une restructuration importante qui pose de nombreux problèmes et surtout de nombreuses interrogations. Qu'il puisse être désiré par l'Armée du Salut de rénover cet immeuble important est une chose, que nous soyons soucieux du devenir des actuels locataires ou d'une structure comme ce centre d'accueil de jour est de notre responsabilité.
Ce centre fonctionne 4 jours par semaine de 13 heures à 17 heures, il accueille des sans domicile fixe et leur propose un certain nombre d'activités basées avant tout, évidemment, sur un principe de soutien et de solidarité. Il s'agit de répondre à un certain nombre des demandes des sans domicile fixe, de les accompagner et de les aider dans la mesure du possible.
Ce centre est animé par Mme Denise BRIGOUT qui en est la seule salariée. Beaucoup d'anciens S.D.F. l'accompagnent dans cet effort et Mme BRIGOUT est à Paris, dans le domaine de la lutte contre l'exclusion, depuis près de vingt ans une référence que personne ne conteste.
De fait- et je terminerai là ce v?u - nous souhaiterions que toutes les mesures nécessaires soient prises afin que ce centre d'accueil puisse continuer à fonctionner. Comme il apparaît difficile à court terme, voire à moyen terme, qu'il continue à fonctionner au sein même du Palais de la Femme, donc au 96, rue de Charonne, nous souhaiterions vivement que les bailleurs sociaux soient mobilisés afin de trouver des locaux d'une superficie suffisante, si possible dans le quartier par rapport aux habitudes prises, afin de pouvoir continuer les activités et les missions que se fixe et que remplit aujourd'hui ce centre d'accueil de jour en direction des sans domicile fixe parisiens.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.
Madame STAMBOULI, vous avez la parole.
Mme Mylène STAMBOULI, adjointe. - Merci, Monsieur le Maire.
Nous avions eu l'occasion, lors du dernier Conseil de Paris et lors d'un précédent également, d'être alertés sur la fermeture, à l'initiative de l'Armée du Salut, de ce centre d'accueil de jour qui se trouve 96, rue de Charonne, à Paris, dans le 11e arrondissement. Je souhaiterais d'ailleurs préciser qu'ayant visité récemment le Palais de la Femme en présence de Liliane CAPELLE, du Ministre du Logement et de Mme VERSINI, nous nous sommes fait par ailleurs confirmer par l'Armée du Salut que des problèmes de sécurité et la nécessité de travaux motivaient cette fermeture.
Pour ma part, je redis ici qu'après discussion avec l'ensemble des partenaires concernés, la Ville de Paris est prête à contribuer au maintien d'un centre d'accueil de jour à la même adresse. C'est donc une position favorable de l'Exécutif.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Mme GÉGOUT souhaite intervenir. Je lui donne la parole.
Mme Catherine GÉGOUT. - Puisqu'on parle du Palais de la Femme - parce qu'on a essayé de déposer un v?u mais il y a eu une erreur dans le dépôt - je voudrais juste rappeler, au sujet du logement des femmes qui sont aujourd'hui dans le Palais de la Femme et qui s'inquiètent énormément - on en avait parlé avec Gisèle STIEVENARD - que nous proposons (et cela semblerait quelque chose de possible, en tout cas venant de la Préfecture) de mettre en place une structure souple qui rassemble la Ville, la Préfecture de police, l'Armée du Salut, la Mairie du 11e ainsi que l'Association des résidentes et qui permette une mise en commun des informations et un suivi des dossiers pour répondre aux demandes de logement des résidentes du Palais de la Femme.
Je vous remercie.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le v?u avec un avis favorable de l'Exécutif.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le v?u est adopté. (2003, V. 37).