Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2009, Vœu déposé par les groupes de la majorité relatif à la souffrance au travail et ses conséquences en terme de dégradation des soins à l'A.P.-H.P.

Débat/ Conseil général/ Décembre 2009


 

Mme Olga TROSTIANSKY, présidente. - Je vous propose d'examiner à présent le v?u référencé n° 13 G dans le fascicule relatif à la souffrance au travail et ses conséquences sur les soins à l'A.P.-H.P. et qui a été déposé par les groupes de la majorité.

La parole est à Mme Marinette BACHE.

Mme Marinette BACHE. - Oui, Madame la Présidente, je vais être assez rapide, puisque les restrictions budgétaires qui ont été imposées aux hôpitaux publics et en particulier à l'A.P.H.P. ont été plusieurs fois dénoncées dans notre Assemblée.

Les personnels soignants et leurs organisations syndicales se sont fortement mobilisés contre cette gestion purement comptable de l?hospitalisation publique qui a été renforcée par la loi Bachelot.

Les médecins, jusqu?à leurs représentants à la commission médicale et même le Président de cette commission médicale, les soutiennent, constatant que l'on arrive aujourd'hui à la limite de pouvoir fonctionner sans danger pour les malades.

Il est bien évident que tout cela a des répercussions sur les différents personnels.

Voilà pourquoi avant que l'on arrive à une situation comparable à celle de France Télécom, l'ensemble des groupes de la majorité propose à travers ce v?u que soit réalisée une véritable étude sur la souffrance au travail à l?Assistance publique Hôpitaux de Paris, et qu?afin d?y assurer un véritable débouché, cet état des lieux puisse être présenté à la fois au CHSCT central de l'A.P.-H.P. et devant notre 6e Commission.

Je vous remercie.

Mme Olga TROSTIANSKY, présidente. - Merci, Madame Marinette BACHE.

Pour vous répondre, je donne la parole à M. Jean-Marie LE GUEN.

M. Jean-Marie LE GUEN. - C?est un avis favorable.

Désolé, mais il n'est pas interdit d'être un tant soit peu convivial surtout après un vote qui a été assez, me semble-t-il, assez émouvant. Je voulais dire aussi que je suis très favorable au v?u porté par notre collègue Mme Marinette BACHE. Vous connaissez la situation aujourd'hui extrêmement tendue à l'Assistance publique. On n'en parle pas trop, on parle des mouvements sociaux, mais nous connaissons des mouvements d'une autre nature que les mouvements sociaux, qui touchent les individus et les conséquences de leur stress au travail et bien évidemment, même si je le reconnais, il y a eu ces derniers mois une véritable préoccupation à l'intérieur du CHSCT, avec une mobilisation des partenaires sociaux autour de cette question, je pense que les préoccupations et les demandes avancées par notre collègue Mme Marinette BACHE sont parfaitement légitimes et je soutiens tout à fait sa démarche.

Mme Olga TROSTIANSKY, présidente. - Merci, Monsieur Jean-Marie LE GUEN.

Je mets maintenant aux voix, à main levée, cette proposition de v?u déposée par les groupes de la majorité?

M. Ian BROSSAT. - M. LHOSTIS souhaite intervenir pour une explication de vote au nom de notre groupe.

Mme Olga TROSTIANSKY, présidente. - Oui, Monsieur Alain LHOSTIS, vous avez la parole.

M. Alain LHOSTIS. - Même si ce débat a lieu dans les instances de l?A.P., je pense qu?il y a une véritable inquiétude au sein des personnels sur le devenir de l'institution, sur les réorganisations en cours et notamment aussi sur les nouvelles déclarations qui viennent d'être faites par le nouveau directeur de l'Agence régionale de santé, qui parle de nouvelles réorganisations au sein de l'institution.

Tout cela crée de grandes difficultés, j?étais encore tout à l'heure à l'hôpital Saint-Louis, et on ressent chez les personnels ces anxiétés ; on sait ce que cela a donné ailleurs. Il est très important que nous donnions un signal très fort à l?autre côté de la place de l?Hôtel de Ville pour que ces préoccupations soient résolument prises en compte par la Direction générale.

Mme Olga TROSTIANSKY, présidente. - Merci, Monsieur Alain LHOSTIS.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u assortie d'un avis favorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Abstentions ?

Je vous remercie.

Le v?u est adopté. (2009, V. 53 G).