Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2009, DASES 599 G - Signature d'un avenant n° 1 à la convention passée avec la Mission locale Belliard (18e) pour le versement du solde de la participation se rapportant à la création, à titre expérimental, d'un poste de chargé(e) de projet. Montant : 45.000 euros.

Débat/ Conseil général/ Décembre 2009


 

Mme Olga TROSTIANSKY, présidente. - Nous examinons le projet de délibération DASES 599 G. Il s'agit de la signature d'un avenant n° 1 à la convention passée avec la Mission locale Belliard pour le versement du solde de la participation se rapportant à la création, à titre expérimental, d'un poste de chargé(e) de projet.

La parole est à Mme Sandrine CHARNOZ.

Mme Sandrine CHARNOZ. - Merci, Madame la Présidente.

Mes chers collègues, je voudrais en préalable souligner l'immense travail fourni quotidiennement par les cinq Missions locales de la Ville en faveur des jeunes Parisiens. Elles sont aujourd'hui le principal réceptacle des souffrances et des difficultés d'une jeunesse que la crise actuelle accable chaque jour un peu plus. Malgré toutes les bonnes volontés et l'engagement des personnels qui composent les Missions locales parisiennes, trop de jeunes demeurent encore éloignés des structures et des dispositifs d'insertion de droit commun. Beaucoup de jeunes n'osent pas, en effet, passer la porte de ces structures pour demander de l'aide ; d'autres ont le sentiment qu'elles ne pourront tout simplement rien faire pour eux.

Face à ce constat, partagé par l'ensemble des professionnels du secteur, la Mission locale Belliard, qui couvre les 8e, 17e et 18e arrondissements, a décidé de mettre en place, dès le dernier trimestre 2008, une action expérimentale visant à favoriser le repérage et la mobilisation de ces jeunes exclus sur son territoire. Elle a, pour cela, recruté un chargé de mission dont la tâche comprenait trois volets :

- coordonner le réseau d'acteurs ;

- organiser l'information ;

- et concevoir des outils méthodologiques.

Depuis plus d'un an, ce travail de fond a permis de développer à l'échelle du territoire de nouvelles modalités de collaboration entre les professionnels de l?insertion et la Mission locale, les équipes de préventions spécialisées, les antennes jeunes ou encore les équipes de développement local. Un accueil spécifique pour ces jeunes a été mis en place autour d'outils de liaison interprofessionnels.

De même, une lettre hebdomadaire d?information recensant les offres d'emploi accessibles aux jeunes les plus en difficulté est désormais diffusée dans le réseau local.

Cette expérimentation a également pointé du doigt l'immense difficulté pour les professionnels de l'insertion de repérer les jeunes ayant rompu ou allant rompre avec le système scolaire, et un suivi plus précoce de ces décrocheurs permettrait sans aucun doute de gagner un temps précieux pour leur parcours de retour vers l'emploi.

Au final, les acteurs de terrain ont tous salué l'utilité et la qualité de ce travail.

La délibération qui vous est proposée permet donc de financer cette expérimentation et il est important de signaler qu'elle sera reconduite en 2010.

Je vous remercie.

(Applaudissements sur les bancs de la majorité).

Mme Olga TROSTIANSKY, présidente. - Merci, Madame CHARNOZ.

Pour répondre, la parole est à Mme Myriam EL KHOMRI.

Mme Myriam EL KHOMRI, au nom de la 6e Commission. - Merci, Madame la Présidente. Je serai très brève, puisque Mme CHARNOZ a dit beaucoup de choses.

Nous sommes de plus en plus souvent confrontés à des situations de jeunes qui décrochent du système scolaire à l'âge de 16 ans, ou parfois malheureusement avant. Bien souvent, nous arrivons à les réorienter vers les Missions locales pour les aider à construire un projet d'insertion autour de 18-19 ans. Il s'agit ici de travailler avec les éducateurs de rue et la Mission locale pour que soit proposé à ces jeunes un suivi individualisé et une offre adaptée à leurs problématiques spécifiques. C'est vraiment là le sens de ce travail, faire de la dentelle. Je pense que, d'ici peu de temps, nous pourrons déjà voir de bons résultats.

Bien évidemment, je vous invite à voter favorablement ce projet de délibération.

Mme Olga TROSTIANSKY, présidente. - Merci, Madame EL KHOMRI.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DASES 599 G.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté à l'unanimité. (2009, DASES 599 G).