Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

70 - QOC 2000-424 Question de M. Pierre SCHAPIRA et des membres du groupe socialiste et apparentés à M. le Maire de Paris relative à la procédure suivie pour la réalisation de décors muraux, notamment dans le 2e arrondissement

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2000


Libellé de la question :
"M. Pierre SCHAPIRA et les membres du groupe socialiste et apparentés s'étonnent que la procédure habituelle n'ait pas été utilisée pour la réalisation des décors muraux, notamment dans le 2e arrondissement. En effet, contrairement au contenu de la note du 29 janvier 1999 émanant du Directeur de l'Aménagement urbain et de la Construction, il y a eu absence, dans le 2e arrondissement, de mise en concurrence, un seul artiste ayant été proposé à la Commission de sélection.
Aucune concertation n'a été engagée avec les riverains avant la décision finale alors que le Maire du 2e arrondissement était au courant de ce projet depuis le 16 juin 1998. De plus, contrairement à une note de présentation du projet 2000 signalant que le décor doit s'imposer avec "discrétion et harmonie" des couleurs primaires très vives sont utilisées sur un mur de plus de 600 mètres carrés, sans recul. Par ailleurs, le peintre précédent n'a pas été averti que son oeuvre allait disparaître et l'a découvert dans la presse, ce qui est contraire au droit relatif à la propriété artistique.
Pour toutes ces raisons, M. Pierre SCHAPIRA et les membres du groupe socialiste et apparentés demandent l'abandon de ce projet et la mise en place d'une procédure légale de mise en concurrence avec large consultation des riverains.
Quelles mesures M. le Maire de Paris compte-t-il prendre ?"
Réponse (M. Claude-Gérard MARCUS, adjoint) :
"La politique des murs peints à la Ville de Paris date de près de 20 ans. Elle a déjà permis une centaine de réalisations. Elle est définie par une Commission des murs peints chargée de sélectionner les projets, présidée par l'Adjoint au Maire de Paris, chargé de l'Affichage, de la Publicité et des Murs peints. Celle-ci s'est réunie le 8 décembre dernier pour proposer le choix des projets de murs peints de l'an 2000, qui représentent 12 projets répartis dans 12 arrondissements de Paris.
Les Maires des arrondissements concernés ont été associés au choix des artistes invités. Ces artistes ont été dans un premier temps présélectionnés par une commission technique associant des architectes et des conservateurs de la Ville. L'objectif a été, en effet, d'ouvrir, pour cette année 2000, la consultation des murs peints à des artistes peintres contemporains.
Une liste d'artistes choisis pour leur capacité à intervenir sur l'espace public, et dont l'expression artistique a paru facilement accessible au grand public, a donc été proposée par la commission technique. Les Maires des arrondissements concernés ont alors été contactés pour viser les dossiers des artistes et, à l'issue de cet examen, pour choisir entre deux types de démarche, tous deux habituels en matière de murs peints : soit un concours entre trois ou quatre artistes, soit la commande directe à un artiste renommé. Il faut en effet savoir que des artistes de premier plan n'acceptent pas toujours de participer à des concours de sélection. Par ailleurs, les textes applicables, qui sont ceux de la maîtrise d'ouvrage publique, autorisent la passation de commandes directes compte tenu des montants financiers engagés : la rémunération du concepteur d'un mur peint ne dépasse pas 95.000 FF T.T.C. En l'occurrence, la Ville n'a donc commis aucune erreur de procédure en ayant recours à une commande directe.
En ce qui concerne le mur peint de la place Goldoni, dans le 2e arrondissement, il a semblé légitime, dans un environnement marqué par la présence d'une école maternelle, de s'adresser à Guillaume CORNEILLE, qui est un peintre résidant à Paris depuis 50 ans, associé avec Pierre ALECHINSKY, Karel APPEL et Asger JORN à la fondation, en 1948, du groupe "COBRA", qui est entré dans l'histoire de l'art contemporain. En effet, son univers artistique est peuplé d'un bestiaire proche de l'enfance, tendre et coloré. Lui confier un mur faisant face à une école, c'était peindre la Ville aux couleurs de la vie dans une symphonie joyeuse de tons purs.
Le peintre précédent, M. BERTIN, a bien été prévenu de l'effacement du mur peint qu'il avait réalisé. Il a été personnellement reçu en octobre dernier dans les services de la Ville pour le prévenir des indispensables travaux de ravalement que nécessitait le mur très dégradé de la place Goldoni et lui indiquer que cette réfection complète en vue de mettre fin aux infiltrations d'humidité qui détériorent l'immeuble, entraînerait de facto la disparition de la fresque. Il convient de noter, enfin, le principe suivi par la Ville de Paris, depuis le début de la politique en faveur des murs peints, qui est de ne pas s'engager à demander au même artiste le renouvellement d'un mur qui lui a été précédemment commandé. Les murs peints sont des oeuvres éphémères dont la durée de vie est liée à l'état du mur qui les porte. Leur remplacement intervient obligatoirement au rythme des ravalements successifs.
Enfin, il faut rappeler que le programme des murs peints de l'an 2000 représente une ambition parisienne qui dépasse largement tel quartier ou tel arrondissement de Paris et qui s'adresse aux riverains, qui sont les premiers concernés, mais aussi à l'ensemble des Parisiens et des visiteurs de la Capitale. Il s'agit, dans la tradition de haute culture de notre cité, de faire de Paris, qui a la chance d'accueillir des artistes du monde entier, une capitale de l'art mural.
Actuellement, le chantier a été suspendu à la demande, notamment, de Mme TAFFIN, Maire du 2e arrondissement, pour permettre une meilleure information auprès des riverains, sur l'oeuvre elle-même et sur l'artiste, ainsi qu'une réflexion et une discussion sur les éventuelles adaptations que Guillaume CORNEILLE serait en mesure de proposer ou d'accepter."