Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

83 - QOC 2000-438 Question de M. Jean WLOS, Mme Mireille MARCHIONI et des membres du groupe communiste à M. le Maire de Paris et à M. le Préfet de police relative à la circulation des cars "Open Tour" sur la Butte-Montmartre (18e)

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2000


Libellé de la question :
"En 1997, les Montmartrois et leurs associations ont obtenu l'interdiction de la montée des autocars sur la Butte-Montmartre (18e).
Depuis quelques semaines, l'"Opentour" brave cet interdit. Les autocars empruntent l'étroitesse de la rue d'Orsel, les pourtours de la place Saint-Pierre puis redescendent vers Pigalle dans le seul but que les touristes gagnent quelques mètres pour monter au Sacré-Coeur.
Cette situation, qui occasionne nuisance sonore et embouteillage, crée une grande exaspération parmi les riverains et les commerçants.
M. Jean WLOS, Mme Mireille MARCHIONI et les membres du groupe communiste demandent à M. le Maire de Paris et à M. le Préfet de police l'arrêt de la circulation de "Opentour" dans les rues du Bas-Montmartre."
Réponse (M. Bernard PLASAIT, adjoint) :
"L'interdiction de la circulation des autocars sur la Butte-Montmartre a été décidée, à la demande du Maire de Paris, par le Préfet de police.
Cette décision avait pour but de préserver la tranquillité des habitants de la Butte et de réduire les pollutions subies. Il convenait bien évidemment, en parallèle, de trouver des solutions de substitution permettant le transport des touristes afin de préserver l'activité touristique de ce site majeur.
Une de ces solutions consistait à faciliter l'utilisation du funiculaire. Dans cette perspective, il avait été indiqué lors d'une réunion de la commission Montmartre qu'il était prévu de prolonger la ligne touristique régulière depuis la place d'Anvers jusqu'au pied du funiculaire. Cette proposition n'avait pas soulevé d'objections majeures de la part des membres de la commission, qui regroupe tous les partenaires concernés. Le Syndicat des Transports parisiens a ainsi autorisé la ligne "Open Tour" à assurer cette desserte.
Actuellement, le service au pied du funiculaire est assuré avec un passage toutes les 25 minutes de mai à octobre et toutes les 40 minutes le reste de l'année. Il donne satisfaction aux usagers, sans occasionner de trop nombreux passages.
La progression des autocars de la ligne est cependant parfois difficile, en raison principalement du non-respect de la réglementation du stationnement par un certain nombre d'usagers.
En liaison avec les gestionnaires de la ligne et la Préfecture de police, des mesures destinées à améliorer la situation, grâce notamment à certains travaux de voirie, sont à l'étude."
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
"La société "Open Tour" ne constitue pas, en dépit de l'apparence de ses véhicules, une société d'autocars, mais une ligne régulière assurant le transport en commun de touristes à l'intérieur de la Capitale.
Aussi, son installation a t-elle été autorisée par le Syndicat des Transports parisiens.
L'arrêt situé place Saint-Pierre a été aménagé afin d'amener les touristes à proximité de l'entrée du funiculaire, mesure qui s'inscrit dans le cadre de l'utilisation des transports en commun pour accéder à la Butte-Montmartre.
Aussi, les dispositions de l'arrêté préfectoral du 21 octobre 1997, interdisant l'accès des autocars à la Butte-Montmartre, ne s'appliquent-elles pas aux véhicules de la société "Open Tour".
Je précise, cependant, que mes services restent très attentifs aux conditions de fonctionnement du point d'arrêt précité. En cas de difficultés persistantes, son déplacement pourrait être envisagé."