Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

30 - 2000, PJEV 58 - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer des marchés sur appel d'offres pour l'aménagement de la Maison des Oiseaux (5e) (aménagement général et scénographie)

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2000


M. Pierre GABORIAU, adjoint, président. - Nous passons au projet de délibération PJEV 58 autorisant M. le Maire de Paris à signer des marchés sur appel d'offres pour l'aménagement de la Maison des Oiseaux (5e).
La parole est à Mme BILLARD.
Mme Martine BILLARD, élue "les Verts". - Merci, Monsieur le Maire.
Une première question. Je m'interroge vraiment : pourquoi cette Maison des Oiseaux n'est-elle pas prévue dans un des parcs parisiens ? Je pense que ce serait quand même le meilleur endroit pour installer quelque chose qui a un rapport avec les oiseaux.
Deuxième question. Il y a une association renommée, qui est quand même la meilleure association qui existe sur les questions d'oiseaux, c'est la Ligue de protection des oiseaux. Il me semble que ce serait quand même la moindre des choses de concevoir une Maison des Oiseaux, s'il doit y avoir Maison des oiseaux à Paris, avec la L.P.O.
Plus concrètement sur cette délibération précise. Le coût global est estimé à 11 millions de francs T.T.C., valeur août 1999. Il faut dire que si le nombre de voix aux élections dépend des millions dépensés, je pense que M. TIBÉRI a toutes les chances d'être élu maire du 5e arrondissement.
La loi prévoit, décret 85.453 du 23 avril 1985 modifié, sur la construction d'équipements culturels, sportifs ou de loisirs susceptibles d'accueillir plus de 5.000 personnes, que dans ce cas-là, il doit y avoir enquête publique lorsque la dépense atteint ou dépasse 12 millions.
Comme par hasard, le montant prévu actuellement est de 11 millions !
Comme c'est valeur août 1999, cela fait déjà un peu plus. Une petite question : je voudrais savoir quand sera prévu le prochain avenant, et de combien, et ma foi, je suis assez prête à parier une bouteille de champagne que nous aurons un avenant d'augmentation de ces dépenses.
M. Pierre GABORIAU, adjoint, président. - Merci, chère collègue.
La parole est à Mme BRAQUY.
Mme Arlette BRAQUY. - Merci, Monsieur le Maire.
Le groupe "U.D.F. et Modérés", au nom duquel j'interviens, est sensible et attentif aux efforts qui sont réalisés dans le domaine de la connaissance de l'environnement animalier des parisiens et tout ce qui touche à l'amélioration de l'environnement est important, voire de plus en plus primordial.
Cependant, Monsieur le Maire, comme je le disais tout à l'heure, la construction, la rénovation et l'aménagement d'une Maison des Oiseaux à Paris pour la somme de 11 millions ne nous semblent pas rentrer dans la catégorie des choses essentielles et prioritaires pour les Parisiens.
La Ville de Paris fait déjà beaucoup pour l'information des jeunes Parisiens sur la nature et je pense tout spécialement à la ferme Georges-Ville, à la péniche sur le monde aquatique ou des bords de rivière et à l'action des bus aménagés de Paris nature.
Il nous semble également que Paris comporte entre le zoo de Vincennes et le Jardin des plantes, qui est à 200 mètres du projet, assez de possibilités pour que les jeunes Parisiens puissent observer les oiseaux.
Des oiseaux à Paris font le charme de certains quartiers. Ils peuvent être aussi la plaie de certains autres et je pense là aux milliers de pigeons qui investissent les immeubles ou les squares, où les enfants s'amusent au milieu des déjections de ceux-ci, sans que les personnes qui les nourrissent soient verbalisées pour ces infractions.
Il y aurait peut-être là matière à améliorer l'environnement en diminuant la nocivité de ces pigeons et pour un coût inférieur à celui de la Maison des Oiseaux.
Véritablement, Monsieur le Maire, conscients que les Parisiens ont d'autres priorités en matière d'environnement, il ne nous semble pas raisonnable de poursuivre un tel investissement d'autant qu'à celui-ci il faut ajouter les frais de fonctionnement.
Je suis désolée, c'est un beau projet mais 11 millions de francs ! Le groupe U.D.F. ne votera pas ce projet de délibération.
M. Pierre GABORIAU, adjoint, président. - Merci.
La parole est à Mme MACÉ de LÉPINAY, en lieu et place de Mme DECRESSAC-DESPUJOLS.
Mme Hélène MACÉ de LÉPINAY, adjoint, au lieu et place de Mme Suzanne DECRESSAC-DESPUJOLS, au nom de la 4e Commission. - Merci, Monsieur le Maire.
Pour répondre d'abord à Mme BILLARD, je lui dirai que la Maison des Oiseaux est située dans un square, le square Capitan, où les oiseaux peuvent nicher puisqu'il y a des petits endroits qui le leur permettent.
Par ailleurs, il est bien entendu que "Paris-Nature" est en rapport avec la Ligue de protection des oiseaux, et d'ailleurs avec tous les spécialistes des oiseaux. Il est bien certain que ces organismes sont associés à l'élaboration de cette maison.
Pour réaliser la Maison des Oiseaux, 11 millions de francs ont été inscrits au budget d'investissement de la Direction des Parcs, Jardins et Espaces verts. Comme toujours lorsqu'elle lance un appel d'offres, la Ville de Paris ne connaît pas encore le coût définitif d'une telle opération et il est vrai que, depuis plusieurs mois, un certain nombre d'appels d'offres ont été infructueux.
Ceci dit, l'estimation d'un tel équipement ayant été effectuée à 11 millions, tous les efforts seront faits pour qu'il soit réalisé sans surcoût. Une enquête d'utilité publique n'est donc absolument pas nécessaire, des surcoûts éventuels supérieurs à 2 millions de francs étant fort heureusement rarissimes.
Pour répondre à Mme BRAQUY, je précise que la Maison des Oiseaux fait partie de longue date du projet du service "Paris-Nature", qui cherche à doter Paris d'un réseau complet d'équipements d'initiation à la nature et que, jusqu'à maintenant, le centre de Paris ne bénéficiait pas de tels équipements, plutôt implantés en périphérie.
Avec la création du potager des enfants situé au Clos des Blancs-Manteaux, dans le 4e arrondissement, et de la Maison des Oiseaux dans le 5e, les arrondissements centraux, et ils en ont bien le droit, disposeront, eux aussi, de centres d'initiation à l'environnement particulièrement adaptés à leurs fonctions et dont la création permet de remettre en valeur des bâtiments municipaux très dégradés mais intéressants.
Je regrette donc, Madame BRAQUY, que votre groupe ne veuille pas voter cet équipement qui sera pourtant très utile aux enfants parisiens, à tous les Parisiens en général, à tous les Français et à tous les étrangers qui visitent notre ville.
Merci beaucoup.
(Applaudissements sur les bancs des groupes "Rassemblement pour Paris" et "Paris-Libertés").
M. Pierre GABORIAU, adjoint, président. - Merci, chère collègue.
Je crois que vous nous avez apporté les éléments d'information nécessaires et que nos collègues vont pouvoir être rassurés et convaincus par vos arguments de voter ce projet de délibération.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération PJEV 58.
Qui est pour ?
Contre ?
Qui s'abstient ?
Le projet de délibération est adopté. (2000, PJEV 58).