Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

79 - II - Questions du groupe communiste.QOC 2000-434 Question de M. Henri MALBERG, Mme Martine DURLACH et des membres du groupe communiste à M. le Maire de Paris à propos du terrain situé rues de Rochechouart et de Dunkerque (9e)

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2000


Libellé de la question :
"Le projet de construction d'une M.A.P.A.D. sur les anciens bâtiments de la C.P.A.M. de Paris, rues de Rochechouart et de Dunkerque (9e), en liaison avec la construction par la S.A.G.I. de 56 logements sociaux, vient d'être abandonné.
La S.A. Rochechouart, à l'origine de ce projet, s'est vu dans l'impossibilité de réaliser l'opération.
M. Henri MALBERG, Mme Martine DURLACH et les membres du groupe communiste se sont félicités que ces bâtiments ne soient pas vendus à un promoteur pour réaliser une opération spéculative et de la décision prise de construire des logements sociaux et un équipement public.
Or, aujourd'hui, si le projet de M.A.P.A.D. est abandonné, il reste un terrain libre pour un équipement social.
La population du 9e arrondissement a changé. Elle s'est rajeunie. Beaucoup de jeunes couples s'y sont installés et cet arrondissement souffre d'un manque cruel de places en crèche.
La construction d'une crèche permettrait de répondre aux demandes de nombreux habitants qui sont dans l'attente d'une place.
Aussi, M. Henri MALBERG, Mme Martine DURLACH et les membres du groupe communiste demandent à M. le Maire de Paris d'envisager la construction d'un tel équipement, en liaison avec le projet de la S.A.G.I. de construire des logements sociaux."
Réponse (M. Michel BULTÉ, adjoint) :
"Le projet de la rue de Rochechouart consistait à reprendre les locaux vacants de la C.P.A.M. et à les transformer pour partie en logements sociaux et pour partie en M.A.P.A.D. (103 lits) du secteur lucratif. La réalisation de l'ensemble incombe à la S.A.G.I.
Le projet de M.A.P.A.D., a fait l'objet d'un arrêté d'autorisation en date du 24 août 1999.
Il apparaît aujourd'hui que ce projet est abandonné, le promoteur de la M.A.P.A.D. n'ayant pas apporté le financement nécessaire.
Compte tenu de ces éléments la proposition d'implantation d'un équipement de garde (crèche ou halte-garderie) va être étudiée en fonction des surfaces disponibles et des besoins du secteur."