Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

82 - QOC 2000-437 Question de M. Pierre MANSAT et des membres du groupe communiste à M. le Maire de Paris sur le mouvement de grève des 6, 7, 8 et 9 juin observé par le personnel du service social de la 20e Section du Centre d'action sociale

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2000


M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - Nous passons à la question orale 437 posée par M. MANSAT et les membres du groupe communiste relative au mouvement de grève des 6, 7, 8 et 9 juin observé par le personnel du service social de la 20e Section du Centre d'action sociale.
En voici le texte :
"Le personnel du service social de la 20e section du C.A.S. a observé un mouvement de grève les 6, 7, 8 et 9 juin. Les assistantes sociales et secrétaires expriment ainsi le refus d'une situation dans laquelle 2 secteurs et un poste de secrétaire sont à découvert.
Les conséquences sont importantes, tant pour le personnel, qui doit faire face à une demande accrue et à des situations de plus en plus compliquées - "la file" peut monter jusqu'à 200 dossiers par assistante sociale - que pour les usagers - avec une attente de 3 semaines pour être reçu. Pourtant, cette situation était prévisible (mutations et congés de maternité) et elle existe également dans d'autres sections du C.A.S.
M. Pierre MANSAT et les membres du groupe communiste demandent à M. le Maire de Paris de leur indiquer les mesures qu'il entend mettre en oeuvre afin de remédier à cette situation de crise."
Je vous donne les éléments de réponse au lieu et place de Mme Marie-Thérèse HERMANGE, adjoint..
Le personnel du service social de la 20e section du Centre d'action sociale de la Ville de Paris a effectivement observé un mouvement de grève, pour l'essentiel de ses personnels, durant quatre jours, du 6 au 9 juin 2000.
Les représentants syndicaux et les personnels concernés qui ont souhaité une entrevue avec la Direction du C.A.S.V.P. ont été reçus le 5 juin.
A cette occasion, des mesures nouvelles ont été confirmées :
- création de deux postes d'assistants de service social pour faire face à l'accroissement de la charge de travail des secteurs de la polyvalence partagée du 20e arrondissement ;
- création de deux autres postes à la section du 18e arrondissement, également en situation de polyvalence partagée avec la D.A.S.E.S.
Par ailleurs, les remplacements des postes vacants et des congés de maternité ont été effectués ou interviendront de manière imminente. Au mois de juillet, l'essentiel de ces postes seront effectivement pourvus.
La mise en place depuis l'automne 1999 d'une équipe sociale d'intervention destinée à pallier les vacances de poste liées notamment aux congés de maternité, permet d'apporter une réponse à ce type de difficulté. Toutefois, le nombre d'agents affecté à ce service s'avérant insuffisant face aux besoins des sections, de nouveaux postes seront créés au budget 2001.
Quelques mots, Monsieur MANSAT ?
M. Pierre MANSAT. - Juste une précision : vous avez bien dit - j'entendais assez mal - "création de deux postes d'assistantes sociales" ?
M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - Oui.
M. Pierre MANSAT. - A quelle date ?
M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - Prochainement.
Il y aura création de deux postes d'assistants de service social et deux autres postes en situation de polyvalence partagée avec la D.A.S.E.S.