Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

91 - III - Questions du groupe du Mouvement des citoyens.QOC 2000-398 Question de M. Georges SARRE, Mme Soizik MOREAU et des membres du groupe du Mouvement des citoyens à M. le Maire de Paris sur la gestion des bibliothèques municipales

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2000


Libellé de la question :
"M. Georges SARRE, Mme Soizik MOREAU et les membres du groupe du Mouvement des citoyens attirent l'attention de M. le Maire de Paris sur la gestion des bibliothèques municipales qui manque, semble-t-il, d'une vision globale et cohérente dans les moyens comme dans les objectifs. Le changement fréquent des chefs de bureau n'y est sans doute pas étranger, chacun ne suivant que rarement la politique de son prédécesseur.
Premier point noir : le budget consacré aux bibliothèques a insuffisamment évolué depuis 1991 ; pourtant, le nombre d'usagers a augmenté de 50 % et le nombre de prêts de 60 %. La Ville de Paris compte-t-elle octroyer les moyens supplémentaires afin que toutes les bibliothèques puissent assumer pleinement leur rôle de service public ?
Deuxième point noir : le fonctionnement. Beaucoup de bibliothécaires se plaignent de ne pas toujours trouver le temps de répondre au public, étant dans l'obligation de faire face à des tâches matérielles, comme le rangement des livres. Pour répondre à ce manque de personnel des concours sont-ils prévus, notamment pour augmenter le nombre d'adjoints administratifs et de magasiniers ? Eu égard au nombre important de vacataires à temps partiel, emplois précaires, M. le Maire de Paris compte-t-il procéder rapidement à une plus large titularisation de ses agents ?
Troisième point noir : l'équipement multimédia. A ce jour, 8 bibliothèques sur 56 sont équipées de matériels multimédia. Un calendrier sera-t-il établi pour équiper toutes les bibliothèques ? Une formation de tout le personnel est-elle prévue, autre que la formation partielle effectuée à la bibliothèque Parmentier dont une bibliothécaire sur 20 a bénéficié.
Il manque à Paris une grande bibliothèque centrale. C'est la B.P.I. de Beaubourg, dépendante de l'Etat, qui joue ce rôle. Le seul projet susceptible de remédier en partie à ce manque est la réalisation de la grande médiathèque multimédia "Alleray" (15e). Où en est ce projet ?"
Réponse (Mme Hélène MACÉ de LÉPINAY, adjoint) :
"Les auteurs de la question évoquent quatre points concernant les bibliothèques municipales : le budget, le fonctionnement, l'équipement multimédia et la bibliothèque Alleray dans le 15e arrondissement.
Je tiens tout d'abord à préciser que si la fréquentation des bibliothèques a fortement augmenté ces dernières années, la progression du nombre de prêts a été de 32 % et non de 60 %.
En ce qui concerne le budget, les crédits consacrés aux acquisitions font l'objet d'une revalorisation entamée depuis plusieurs années. Au budget primitif 1998, le budget d'acquisition des bibliothèques consacré aux livres s'élevait à 15,5 millions de francs. En 1999, ce budget a été porté à 16,5 millions de francs et à 17,5 millions de francs en 2000. De plus, j'ai fait adopter au budget modificatif 1999 une augmentation de 1,7 million de francs pour les livres et de 1 million de francs pour la reliure. Un accroissement de cet effort sera encore proposé au prochain budget modificatif.
Cela démontre que la Ville de Paris entend consacrer à ce secteur de la vie culturelle des moyens tout à fait conséquents. Il convient d'ailleurs de rappeler que la Ville de Paris est l'une des seules villes de France à conserver la gratuité totale du prêt des livres.
En ce qui concerne le personnel nécessaire au bon fonctionnement des bibliothèques, les précisions suivantes concernant les recrutements et les titularisations des agents vacataires peuvent être apportées.
Deux concours ont été organisés cette année : l'un pour le recrutement d'adjoints administratifs de bibliothèques, l'autre pour les recrutements de magasiniers spécialisés. A la suite de ces concours, 16 adjoints administratifs de bibliothèques et 2 magasiniers ont récemment été affectés dans les bibliothèques et 4 magasiniers le seront à la fin du mois.
D'autre part, en application de la loi "Perben", un concours a été organisé en vue de la titularisation d'adjoints administratifs de bibliothèques pour 50 postes en avril 2000 et un second concours sera organisé à l'automne pour les personnes qui ne remplissaient pas les conditions fixées par la loi au moment du premier concours.
Il reste qu'un volant minimum de vacataires est nécessaire aux ajustements inhérents au bon fonctionnement d'une structure telle que le réseau des bibliothèques de la Ville de Paris.
Pour ce qui concerne les conservateurs, le recrutement s'effectue par l'intermédiaire de l'École nationale supérieure des sciences de l'information et des bibliothèques. Trois conservateurs sont actuellement en cours de recrutement. Cette collaboration va être étendue en 2000 au corps des bibliothécaires en vue de deux recrutements.
Enfin, en ce qui concerne les nouvelles technologies de l'information et de la communication, ce ne sont pas 8 mais 12 bibliothèques qui sont équipées à ce jour de l'Internet et du multimédia. Ce programme doit se poursuivre dans les mois et les années à venir. La formation du personnel suit le programme d'implantation de ces nouvelles technologies.
Concernant la bibliothèque Parmentier, je tiens à vous signaler que son équipement en multimédia accompagnera les travaux d'agrandissement et de restructuration importants qui sont programmés et qui se traduiront par une superficie augmentée de 40 %.
Enfin, en ce qui concerne la bibliothèque d'Alleray dans le 15e arrondissement de la capitale, je suis en mesure de vous préciser que des crédits d'études sont d'ores et déjà inscrits à hauteur de 5 millions de francs et que les travaux feront l'objet d'une inscription budgétaire dans le cadre de la prochaine mandature."