Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

74 - QOC 2000-428 Question de MM. Alain LE GARREC, Bertrand DELANOË et des membres du groupe socialiste et apparentés à M. le Maire de Paris et à M. le Préfet de police au sujet du stationnement illégal sur les berges du quai des Orfèvres (1er)

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2000


Libellé de la question :
"Les berges du quai des Orfèvres sont de plus en plus envahies par des véhicules automobiles qui stationnent en toute illégalité, si on se réfère aux différents panneaux d'interdiction. Ces berges sont réservées aux piétons et à la promenade, comme l'atteste la présence de bancs en pierre, aujourd'hui cassés, ainsi que des espaces gazonnés, aujourd'hui dévastés par les voitures.
M. le Maire de Paris et M. le Préfet de police comptent-ils remettre en place les plots interdisant le passage des voitures, ce qui aurait le mérite de revenir à la situation antérieure, en compatibilité avec la réglementation ?"
Réponse (M. Bernard PLASAIT, adjoint) :
"Le stationnement sur les berges du quai des Orfèvres est interdit et signalé par des panneaux réglementaires.
Il appartient à M. le Préfet de police, seul compétent à Paris en la matière de veiller à la stricte application de la réglementation en vigueur.
Des obstacles amovibles visant à condamner physiquement l'accès des véhicules non autorisés à la berge mais permettant néanmoins les livraisons nécessaires à l'activité de la société des vedettes du Pont-Neuf ont été installés.
Ce dispositif est cependant régulièrement transgressé : les obstacles sont parfois forcés, et en outre les utilisateurs autorisés ne les repositionnent pas toujours après leur passage.
L'assiduité des services ne peut cependant permettre de remettre en place systématiquement lesdits obstacles : seule une action soutenue des services de police est de nature à remédier aux manquements constatés."
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
"Le stationnement illicite de véhicules sur les berges du quai des Orfèvres fait l'objet d'une attention particulière de la part des fonctionnaires de police du commissariat central du 1er arrondissement.
A cet égard, mes services ont entrepris, depuis le début de ce mois, une campagne d'information, par dépôt de papillons sur les véhicules garés sur ce site, visant à rappeler l'interdiction de stationner qui y est en vigueur.
Cette mesure sera suivie d'opérations de verbalisation et d'enlèvement des véhicules en infraction.
Cependant, afin de mettre un terme à cette situation, j'ai saisi la Direction de la Voirie et des Déplacements de la Mairie de Paris afin de lui proposer d'implanter des plots pour interdire l'accès des engins motorisés à la rampe de descente aux berges du quai des Orfèvres.
Par ailleurs, afin de faciliter le stationnement dans ce secteur de l'île de la Cité, la Maison du Barreau m'a fait part de la possibilité de mettre à la disposition des personnels du Palais de Justice et de la Direction de la Police judiciaire de la Préfecture de police, une partie des emplacements de parking hors voirie dont elle dispose.
Ces mesures devraient, d'une part, empêcher la présence de véhicules sur les berges précitées et, d'autre part, améliorer les conditions de stationnement aux abords de la place Dauphine.
Dans l'immédiat, j'ai donné des instructions aux services de police locaux afin que les véhicules garés illicitement sur les berges du quai des Orfèvres soient verbalisés et, le cas échéant, conduits en fourrière."