Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

106 - QOC 2000-408 Question de M. Michel BULTÉ et des membres du groupe "Rassemblement pour Paris" à M. le Préfet de police au sujet de la recrudescence du trafic de stupéfiants place de Stalingrad (19e)

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2000


Libellé de la question :
"Face au retour des toxicomanes et à la recrudescence d'un trafic de stupéfiants organisé par les dealers de la place de Stalingrad (19e), de nombreux riverains du quartier de la Villette et notamment du secteur "Stalingrad-Flandre" se plaignent du climat d'insécurité ainsi créé.
M. Michel BULTÉ et les membres du groupe "Rassemblement pour Paris" rappellent qu'à leur demande, de nombreuses opérations de police avaient été menées en 1994, avec succès, pour chasser les dealers de ce quartier. Ils demandent à M. le Préfet de police de préciser les mesures qu'il entend prendre pour empêcher à nouveau ce trafic de drogue."
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
"La place de Stalingrad, qui s'inscrit dans un secteur fréquenté par une population nombreuse et cosmopolite, se trouve dans une situation propice au développement d'activités délictueuses, notamment le trafic de produits stupéfiants.
Outre les surveillances et les rondes réalisées sur ce site, des opérations sont régulièrement menées dans les rues avoisinantes, telles les rues du Maroc, d'Aubervilliers, du Département et Bellot.
Au cours des patrouilles effectuées place de Stalingrad, aucune augmentation notable de l'activité en matière de stupéfiants n'a été constatée par les effectifs de police.
Cette situation est le résultat d'une action très énergique conduite dans ce secteur, à l'encontre des usagers et trafiquants de drogue ; sur les cinq premiers mois de l'année, seize individus ont été interpellés sur la place de Stalingrad et ses environs immédiats, pour infraction à la législation sur les stupéfiants.
Je puis vous assurer que mes services demeureront fortement mobilisés, afin de prévenir toute recrudescence du trafic de drogue dans ce secteur."