Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

35 - Proposition de vœu n° 7 déposée par le groupe socialiste et apparentés concernant la crèche collective de la rue des Récollets

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2000


M. Pierre GABORIAU, adjoint, président. - Nous passons aux affaires de la 5e Commission. Une proposition de voeu a été déposée par le groupe socialiste et apparentés concernant la crèche collective de la rue des Récollets.
Je vous en donne lecture :
"La crèche dite "des Récollets" a été fermée en 1995 pour être agrandie, rénovée et complétée par une halte-garderie.
Un désaccord entre l'architecte et l'entreprise choisie, puis la liquidation de celle-ci ont gravement retardé l'exécution des travaux : 5 ans plus tard, une bonne partie de la crèche reste à construire.
Le 21 février 2000, le Conseil du 10e arrondissement a adopté un v?u demandant au Maire de Paris de s'engager sur une période de réouverture, sur la viabilité de la future crèche et sur la mise en place d'une installation d'attente pour compenser ce retard.
Il ressort de la réponse faite au Conseil d'arrondissement :
- que la Ville de Paris, responsable du projet et de son suivi, n'est pas en mesure d'annoncer une date approximative de réouverture ;
- que la question posée sur la viabilité de la future crèche n'a pas été prise en considération ;
- que la Ville de Paris estime ne pas disposer de délais suffisants pour rechercher un terrain, obtenir un permis de construire et louer des préfabriqués.
Après avoir pris connaissance de ces réponses, les élus sus nommés souhaitent attirer l'attention du Maire de Paris sur trois points :
1°) Le projet architectural retenu laisse planer des doutes sur le bon fonctionnement futur de la crèche ;
2°) Compte tenu du nombre d'enfants accueillis, il est nécessaire de prévoir un jardin et des espaces de jeux extérieurs, à ce jour, insuffisants.
3°) La rénovation de la crèche Lucien-Sampaix a été reportée pour éviter la fermeture concomitante de deux crèches dans le même quartier. Mais elle ne peut plus attendre ; mais pour que les parents du quartier ne soient pas à nouveau pénalisés, une installation temporaire est indispensable. L'achèvement des travaux de la crèche des Récollets et de la crèche Lucien-Sampaix laissent tout le temps nécessaire à la Ville pour trouver une solution d'appoint."
En l'absence de Mme HERMANGE, je vous dirai que le projet de crèche collective rue des Récollets est conforme au programme de la Petite enfance. Les enfants bénéficieront de locaux d'activité, d'un atrium, d'une salle de jeux d'eau, de postes de change et de salles de sommeil totalisant une surface réglementaire. Le personnel disposera de locaux propres, de vestiaires, de salle de détente et d'un bureau polyvalent.
Concernant l'extension des espaces extérieurs alloués à l'établissement, la Commission des opérations immobilières du 14 avril 1999 a attribué une surface de 330 mètres carrés par emprise sur le jardin Villemin.
Enfin, je vous confirme que l'hypothèse d'une installation temporaire pour l'accueil des enfants de la crèche 41, rue Lucien-Sampaix pendant sa rénovation ne peut être retenue, compte tenu des délais de mise en oeuvre liés à la recherche d'un terrain, à l'obtention du permis de construire, à la location de préfabriqués et à la réalisation de travaux de terrassement et de stabilisation du terrain.
Cette opération provisoire ne saurait alors permettre d'avancer la date du début des travaux de rénovation de la crèche Lucien-Sampaix.
Voilà les éléments d'information que je souhaitais porter à la connaissance du Conseil.
Je propose de rejeter cette proposition de voeu.
Donc, je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u du groupe socialiste et apparentés concernant la crèche de la rue des Récollets.
Qui est pour ?
Qui est contre ?
Abstentions ?
La proposition de v?u est repoussée.