Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2004
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

2004, DASES 449 G - Prime annuelle, destinée aux assistantes maternelles libérales, récompensant un investissement matériel et personnel en faveur des enfants dont elles ont la garde.

Débat/ Conseil général/ Novembre 2004


 

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Nous examinons le projet de délibération DASES 449 G concernant la prime annuelle destinée aux assistantes maternelles libérales, récompensant un investissement matériel et personnel en faveur des enfants dont elles ont la garde.

La parole est à Mme Anne-Christine LANG.

Mme Anne-Christine LANG. - Merci, Madame la Présidente.

Une très courte intervention pour me féliciter de ce projet de délibération qui vise à encourager la professionnalisation des assistantes maternelles et de valoriser les efforts consentis pour améliorer l?accueil des enfants et le service rendu aux parents.

Je nous félicite des nouvelles relations qui se sont établies entre la Municipalité et les assistantes maternelles libérales, avec lesquelles nous travaillons maintenant régulièrement, que ce soit par des réunions de travail ou à travers leur participation aux commissions mensuelles d?attribution des places comme c?est le cas dans mon arrondissement. Aux côtés de directrices de crèche, de jardins d?enfants, de haltes-garderies municipales et associatives, on contribue avec la Municipalité à améliorer encore la qualité de l?accueil de jeunes enfants à Paris, ce dont nous les remercions à travers ce projet de délibération.

Je déplore toutefois que leurs revendications ne soient ni entendues ni prises en compte et que, malgré le projet de loi en cours d?examen, elles restent les laissées pour compte de la Petite enfance, en ne bénéficiant pas du statut professionnel à part entière auquel elles peuvent légitimement prétendre.

Je vous remercie.

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Madame Olga TROSTIANSKY, vous avez la parole pour répondre à l?intervenante.

 

Mme Olga TROSTIANSKY, au nom de la 6e Commission.

-Madame la Présidente, je remercie Mme LANG de cette intervention sur les assistantes maternelles. Bien entendu, je partage tout à fait ses convictions. Il est important de distinguer quelques-unes d?entre elles, cela montre vraiment l?intérêt que nous portons à leur profession et notre volonté, chaque fois que c?est possible, de reconnaître leur travail et leur professionnalisme. Je souhaite qu?ensemble nous travaillions à ce qu?elles soient mieux reconnues.

Il y a un projet de loi en discussion qui concerne leur statut, le statut des assistants et assistantes maternelles et familiaux. Il pourrait être rediscuté en décembre? prochainement? En tout cas, les assistantes maternelles sont assez inquiètes puisqu?elles attendent depuis deux ans cette loi. Elles l?attendent avec impatience car il constituera une avancée, d?abord un contrat de travail mieux cadré et surtout un accès renforcé à la formation. En tout cas il y a un certain nombre de points qu?elles attendent depuis longtemps. Je les écoute, je les ai rencontrées dans l?ensemble des arrondissements? Il s?agit essentiellement de leur protection sociale, qui n?est pas du tout intégrée dans cette loi, et tout ce qui concerne le chômage partiel et la retraite.

Je pense vraiment qu?il faut travailler à cette professionnalisation. Les assistantes maternelles sont un mode de garde pour les familles à Paris ; il y a 2.500 assistantes maternelles indépendantes qui accueillent 4.500 enfants. Il y a 600 assistantes maternelles municipales en plus dans les crèches familiales. Et il y a un certain nombre d?assistants qui deviendront des assistants familiaux et qui travaillent dans le cadre de l?Aide sociale à l?Enfance. Dans la palette des modes de garde, les assistantes maternelles offrent un mode de garde très apprécié par les parents et je pense qu?ensemble encore une fois il faut travailler à ce qu?elles soient mieux reconnues.

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DASES 449 G.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2004, DASES 449 G).