Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 1996
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

73 - QOC 96-233 Question de M. Georges SARRE et des membres du groupe du Mouvement des citoyens à M. le Maire de Paris au sujet du stationnement le long du Parc floral au bois de Vincennes (12e).

Débat/ Conseil municipal/ Juin 1996




M. Jean-François LEGARET, adjoint, président.- La question suivante de M. Georges SARRE à M. le Maire de Paris concerne le stationnement le long du Parc floral au bois de Vincennes (12e).
En voici le texte :
"M. Georges SARRE et les membres du groupe du Mouvement des citoyens appellent l'attention de M. le Maire de Paris sur l'état déplorable de l'espace réservé au stationnement des véhicules, le long du parc floral du bois de Vincennes (12e).
Pour se garer, les automobilistes doivent éviter de nombreux nids de poules et le parking devient inutilisable par mauvais temps.
Aussi, demandent-ils à M. le Maire de Paris de donner les instructions nécessaires à la Direction de la Voirie afin de remédier à cette situation dans les meilleurs délais."
Je vous donne la réponse au lieu et place de M. Bernard PLASAIT, adjoint.
L'espace réservé au stationnement des véhicules le long du Parc floral du bois de Vincennes relève de la Direction des Parcs, Jardins et Espace verts, s'agissant d'un parking paysager.
L'aménagement de cette aire d'environ 3 hectares, qui a été approuvé par le Conseil de Paris en juillet 1990, fait l'objet de travaux échelonnés en plusieurs tranches depuis 1993.
Les travaux effectués depuis cette date ont permis tout d'abord de créer des aires de stationnement définitifs en pavage pour les véhicules- supprimant ainsi les nids de poule- ainsi qu'une piste cyclable de 800 mètres de longueur. Par ailleurs, 150 arbres environ ont été plantés aux alentours.
Dans le cadre de la 4e tranche de travaux, entreprise cet été, c'est 50 % du parc de stationnement qui devraient faire l'objet d'une remise en état complète.
Dans les années à venir, les travaux se poursuivront et une nouvelle tranche est proposée pour 1997.
Sur les parties non encore aménagées, un engin de nivellement passe chaque année au printemps pour supprimer l'orniérage créé au cours de l'hiver, permettant ainsi de réduire l'inconfort des usagers. Cette année, l'intervention a eu lieu les 9 et 10 mai.

IV - Questions des élus non-inscrits.