Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 1999
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

69 - QOC 99-91 Question de M. Jean-Philippe HUBIN à M. le Préfet de police concernant le rétablissement du stationnement devant l'ancienne école de langues orientales à l'angle des rues de Lille et des Saints-Pères (7e)

Débat/ Conseil municipal/ Février 1999


Libellé de la question :
" M. Jean-Philippe HUBIN souhaite vivement le démantèlement des pseudo-protections contre des attentats terroristes posés depuis plusieurs années sans motif bien compréhensible devant l'ancienne école de langues orientales, à l'angle des rues de Lille et des Saints-Pères (7e).
Un grand nombre de places de stationnement a été ainsi supprimé. Le retour de ces emplacements à un usage normal paraît très souhaitable.
Le danger d'attentats contre l'immeuble de Langues O paraît particulièrement réduit. "
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
" Ainsi que j'ai eu l'occasion de vous en faire part, il est apparu possible, à l'issue de la Coupe de monde de football, et en accord avec la Mairie de Paris et le Rectorat, d'apporter quelques ajustements aux périmètres de sécurité instaurés aux abords des établissements d'enseignement et des crèches de la Capitale, au titre du plan " Vigipirate ".
L'ajustement des périmètres de sécurité a été défini dans le cadre de réunions organisées par les commissaires d'arrondissement, en concertation étroite avec les services de la Ville de Paris, les Maires d'arrondissement et les chefs d'établissement.
Dans ce cadre-là, je puis vous indiquer que le commissaire du 7e arrondissement a donné son accord à l'enlèvement des barrières implantées au droit de l'Institut national des langues et civilisations orientales, après avoir recueilli l'avis favorable du Maire de l'arrondissement et du Directeur de l'établissement.
Il appartient par conséquent à la Direction de la Voirie et des Déplacements de la Mairie de Paris de procéder au retrait de ce barriérage afin de rendre les emplacements neutralisés au stationnement. "