Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 1999
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

111 - QOC 99-141 Question de Mme Arlette BRAQUY à M. le Préfet de police sur l'insécurité qui règne dans certains collèges et établissements scolaires du 20e arrondissement

Débat/ Conseil municipal/ Février 1999


Libellé de la question :
" L'attention de Mme Arlette BRAQUY a été appelée, à plusieurs reprises, sur l'insécurité dans les établissements sportifs de la Ville de Paris, notamment dans les stades Louis-Lumière et de la porte de Bagnolet (20e).
Les élèves du lycée Hélène-Boucher et du collège Robert-Doisneau ont été plusieurs fois agressés verbalement et physiquement par de jeunes squatters occupant les terrains de sport attribués aux écoles.
Quelles mesures M. le Préfet de police entend-il prendre pour pallier le climat d'insécurité de plus en plus dégradé, notamment dans l'Est parisien ? "
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
" Contacté par les services de police locaux, l'un des responsables du lycée Hélène-Boucher a indiqué d'une part, que les activités d'éducation physique et sportive du lycée se déroulent dans l'enceinte même de l'établissement, à l'exception de la piscine, et, d'autre part, qu'aucun incident survenu à l'occasion d'activités organisées par l'Union nationale du sport scolaire sur des stades du 20e arrondissement n'a été porté à sa connaissance.
En revanche, la responsable du collège Robert-Doisneau a fait état de deux incidents survenus au cours des derniers mois.
Le 10 novembre 1998, le cours d'éducation physique qui devait se dérouler sur le stade Louis-Lumière en fin de matinée a été perturbé par la présence d'une bande de jeunes très agressifs. Toutefois, ces faits n'ont pas donné lieu à dépôt de plainte.
Le 12 janvier dernier, des individus ont refusé l'utilisation du stade de la porte de Bagnolet aux élèves du collège en les menaçant ; le professeur n'a pas voulu déposer plainte, mais ses déclarations ont été consignées dans le registre de main-courante du commissariat du Père-Lachaise.
A la suite de ces faits, la sécurité a été renforcée aux abords des stades Louis-Lumière et de la porte de Bagnolet. Des rondes et patrouilles permanentes sont effectuées par des îlotiers.
Cette présence policière quotidienne, ainsi que le renforcement du gardiennage des stades et l'installation de grilles plus protectrices annoncés par la Mairie de Paris à l'occasion de la présentation de son plan de mise en sécurité de 18 stades parisiens, devraient permettre de remédier aux difficultés rencontrées sur ces stades.
Je puis vous assurer que mes services suivent avec une particulière attention la situation de ces enceintes sportives et mettront en ?uvre tous les moyens dont ils disposent pour y restaurer la sécurité à laquelle peuvent légitimement prétendre les jeunes qui les fréquentent ainsi que les personnels de la Ville de Paris qui en assurent la surveillance et l'entretien. "