Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 1999
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

66 - QOC 99-140 Question de Mme Annick BOUCHARA et des membres du groupe " Paris-Libertés " à M. le Préfet de police au sujet de l'insécurité qui règne dans les rues Curial, de Cambrai, Alphonse-Karr, de Crimée, de l'Ourcq, avenue de Flandre et allée des Eiders (19e)

Débat/ Conseil municipal/ Février 1999


Libellé de la question :
" Mme Annick BOUCHARA et les membres du groupe "Paris-Libertés" souhaiteraient connaître les mesures envisagées par M. le Préfet de police afin de lutter contre l'insécurité qui règne dans les rues Curial, de Cambrai, Alphonse-Karr, de Crimée, de l'Ourcq, avenue de Flandre et allée des Eiders (19e). "
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
" Les difficultés auxquelles sont confrontés les habitants des immeubles inclus dans ce périmètre ont essentiellement pour origine la relation conflictuelle qu'entretiennent des jeunes de la cité "Curial-Cambrai" avec ceux de la cité voisine, "Flandre-Riquet-Tanger", toutes deux inscrites dans le parc immobilier de l'O.P.A.C. de Paris, et qui est régulièrement émaillée d'actions initiées par l'un ou l'autre de ces deux groupes.
La plus récente s'est produite le 4 janvier dernier vers 22 heures : aucun des protagonistes n'a toutefois pu être interpellé malgré une intervention rapide des fonctionnaires de police locaux.
Néanmoins, la 3e division de Police judiciaire poursuit activement ses investigations pour identifier et interpeller l'auteur des tirs survenus au cours de cet incident.
Au sein du périmètre considéré, la réponse policière est multiple :
- une présence visible d'îlotiers, dont la vigie du 7, rue de Cambrai, constitue le point d'appui ;
- des opérations de sécurisation menées à un rythme très soutenu ; pour le mois de janvier 1999, elles se sont élevées à 47 et ont conduit à 987 interpellations, qui ont permis 41 mises à disposition de la Police judiciaire, dont 3 pour infraction à la législation sur les stupéfiants et 11 pour vols ;
- un travail d'investigation approfondi qui a permis, au cours des 3 derniers mois, l'identification et l'interpellation de 8 jeunes de ces cités, auteurs de vols avec violence ;
- enfin, le partenariat particulièrement constructif que développe la Préfecture de police avec l'O.P.A.C. de Paris, officialisé par la signature d'une convention le 13 mai 1998.
L'une des traductions de cette action partenariale consiste en la mise en place de correspondants personnalisés, mais aussi des rencontres régulières tant au niveau central qu'au niveau de l'arrondissement et du secteur de gérance.
Cette démarche vise à améliorer durablement la sécurité des habitants des immeubles inscrits dans ce périmètre et à mieux coordonner les interventions de chacun.
Je tiens à vous donner l'assurance que l'ensemble de ces actions seront énergiquement poursuivies. "