Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 1999
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2 - Condoléances

Débat/ Conseil municipal/ Février 1999


M. LE MAIRE DE PARIS. - Mes chers collègues, le Conseil de Paris a appris avec beaucoup de tristesse et d'émotion le décès, survenu le 24 janvier, de M. Roger PRIOU-VALJEAN, ancien Conseiller municipal de Paris, ancien Conseiller général de la Seine.
(Les Conseillers se lèvent).
Diplômé de l'Ecole supérieure de commerce de Paris, M. Robert PRIOU-VALJEAN exerce successivement les professions de rédacteur au Service des contentieux de la Caisse interdépartementale d'assurances sociales, de Directeur des Services contentieux aux Assurances sociales, puis de Directeur général adjoint de la Sécurité sociale.
Grand résistant, M. PRIOU-VALJEAN participe dès sa démobilisation, en 1940, à la création de " Libération-Nord ".
Il dirige en 1942 le réseau de renseignements " France au Combat-Brutus " pour la Région parisienne, avant de créer dans la police parisienne un réseau de " Libération-Nord ", origine du mouvement " Police et Patrie " qui contribue au déclenchement de la grève de la police parisienne et à l'occupation de la Préfecture de police lors de la Libération de Paris.
M. PRIOU-VALJEAN reçoit alors le commandement des F.F.I. du 4e arrondissement et siège à l'état-major des F.F.I. lors de la Libération de Paris.
Après la Libération, M. PRIOU-VALJEAN sera membre du Comité directeur de la S.F.I.O.
Représentant le 4e arrondissement à l'Assemblée municipale provisoire, il sera élu Conseiller municipal du 5e secteur en avril 1945. Réélu en 1947 dans le 7e secteur, il siégera à l'Assemblée parisienne jusqu'en 1959.
Au Conseil municipal, il est membre, de 1945 à 1947, de la 2e Commission, où il est rapporteur du budget de la Préfecture de police, de la Commission du budget et du personnel, de la Commission d'étude d'une réforme du régime administratif de Paris et de la Commission d'étude concernant la lutte contre la prostitution.
Puis, de 1947 à 1953, il siège à la 2e Commission et, de 1953 à 1959, à la 4e Commission.
Il préside également la Commission mixte du travail et du chômage de 1947 à 1951.
M. Roger PRIOU-VALJEAN était Officier de la Légion d'Honneur à titre militaire, Croix de Guerre 39-45 et Médaille de la Résistance avec rosette.
En mon nom et au nom du Conseil de Paris, j'exprime les condoléances attristées de notre Assemblée à la veuve de M. PRIOU-VALJEAN ainsi qu'à sa famille et à ses amis.
(L'Assemblée, debout, observe une minute de silence).
Merci.
M. LE MAIRE DE PARIS. - Mes chers collègues, le Conseil de Paris a appris avec beaucoup de tristesse et d'émotion le décès, survenu le 9 février 1999, de Mme Christiane SCHWARTZBARD, ancien Conseiller municipal de Paris, ancien Conseiller général de la Seine, ancien Conseiller de Paris.
(Les Conseillers se lèvent).
Electronicienne, elle était également passionnée de musique. Professeur de piano, elle s'était vue décerner un prix au Conservatoire.
En 1953, elle s'engage politiquement et adhère au parti communiste dont elle sera l'un des dirigeants de la Fédération de Paris, siégeant au Bureau fédéral de Paris.
Elue Conseiller municipal en 1965 dans le 14e secteur, 20e arrondissement, elle sera constamment réélue jusqu'en 1989.
A l'Assemblée parisienne, elle siège à la 7e Commission de 1965 à 1971, puis à la 1ère Commission et à la Commission des transports. Elle représentera également son groupe à la Commission du règlement de 1972 à 1977, ainsi qu'à la Commission des affaires culturelles et à la Commission de la famille et de la population. Elle continuera de siéger à la 1ère Commission et à la Commission du règlement.
Vice-présidente du groupe communiste au Conseil de Paris, Mme SCHWARTZBARD suivait plus particulièrement les questions financières ainsi que le domaine culturel et le logement.
Tous dans cette Assemblée respectaient la curiosité intellectuelle, le sens du travail et la très forte personnalité de cette femme qui défendait avec talent, intelligence et conviction ses idées.
Mme SCHWARTZBARD avait une connaissance parfaite de ses dossiers et s'est toujours attachée à faire valoir ses positions avec calme, fermeté, mais courtoisie.
Mme SCHWARTZBARD était membre du bureau de l'Association nationale des élus communistes et républicains et Vice-présidente de l'Amicale des anciens Conseillers municipaux de Paris, anciens Conseillers généraux de la Seine, anciens Conseillers de Paris.
Ses obsèques seront célébrées vendredi 19 février prochain, à 11 heures 45, au crématorium du cimetière du Père-Lachaise.
En mon nom personnel et au nom du Conseil de Paris, j'exprime à son époux, à son fils, à ses petits-enfants et à sa famille, les condoléances émues et attristées de notre Assemblée.
(L'Assemblée, debout, observe une minute de silence).
Merci.