Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 1999
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

56 - QOC 99-82 Question de Mme Danièle GIAZZI, MM. Gérard LEBAN et Dominique CANE à M. le Préfet de police sur l'incivisme des automobilistes dans les rues de Paris

Débat/ Conseil municipal/ Février 1999


Libellé de la question :
" Mme Danièle GIAZZI, MM. Gérard LEBAN et Dominique CANE ont constaté une augmentation de l'incivisme des automobilistes dans les rues de Paris.
Ils se garent souvent en double file, dans des rues étroites, sans être inquiétés, provoquant ainsi de gros embouteillages.
Mme Danièle GIAZZI, MM. Gérard LEBAN et Dominique CANE souhaitent connaître les mesures que M. le Préfet de police compte prendre pour régler ce problème récurrent et améliorer ainsi les conditions de circulation dans certaines artères, comme l'avenue Mozart ou la rue Michel-Ange (16e). "
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
" Le respect des dispositions du Code de la route figurant au rang des premières préoccupations de la Préfecture de police, mes services dressent chaque année près de 8 millions de contraventions dans la Capitale, dont 94 % pour non-respect des règles du stationnement.
Il ressort également des chiffres publiés par la Direction des Libertés publiques et des Affaires juridiques du Ministère de l'Intérieur que la Préfecture de police a traité en 1997, 74 % du total national de ces contraventions.
S'agissant des mises en fourrière de véhicules, ces mêmes sources indiquent que 58 % du total national des enlèvements s'effectuent sur la seule commune de Paris.
Ces statistiques témoignent de l'attention toute particulière que portent les services de la Préfecture de police à l'amélioration des conditions de circulation dans la Capitale.
En ce qui concerne plus particulièrement la situation de l'avenue Mozart et de la rue Michel-Ange (16e), j'ai donné des instructions aux services de police locaux afin qu'une surveillance particulièrement attentive de ces voies soit effectuée et que les infractions qui y seraient constatées soient sanctionnées avec rigueur. "