Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 1999
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

30 - 1999, DVD 30 - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer un marché sur appel d'offres ou un marché négocié, en cas d'appel d'offres infructueux, pour la réalisation des travaux de voirie nécessaires à l'aménagement de la place de la Porte-Maillot aux abords du Palais des Congrès (16e et 17e)

Débat/ Conseil municipal/ Février 1999


M. Pierre GABORIAU, adjoint, président. - Nous passons maintenant au projet de délibération DVD 30 : autorisation à M. le Maire de Paris de signer un marché sur appel d'offres ou un marché négocié, en cas d'appel d'offres infructueux, pour la réalisation des travaux de voirie nécessaires à l'aménagement de la place de la Porte-Maillot aux abords du Palais des Congrès dans les 16e et 17e arrondissements.
La parole est à Mme SCHNEITER.
Mme Laure SCHNEITER. - Monsieur le Maire, si les riverains ont été satisfaits d'avoir, par voie juridique...
M. Jean-Pierre BECHTER, adjoint. - Encore et toujours !
Mme Laure SCHNEITER. - Monsieur, vous pourriez avoir un peu de courtoisie ! Je parle au nom de 7.000 personnes qui ont signé de nombreuses pétitions concernant l'aménagement de la place de la Porte-Maillot, alors respectez un peu les habitants du 17e !
M. Pierre GABORIAU, adjoint, président. - Poursuivez, Madame SCHNEITER, s'il vous plaît.
Mme Laure SCHNEITER. - ... Si les riverains ont été satisfaits d'avoir par voie juridique obtenu l'annulation de la Z.A.C. de la Porte-Maillot, ils n'ont pas apprécié le projet d'extension du Palais des Congrès.
Ce qui les désole le plus dans ce projet, c'est sa laideur. Vous me direz que cela est subjectif, mais la façade ancienne avait au moins un avantage : sa forme incurvée épousait la forme elliptique de la place, alors que le nouveau parvis présentera une façade rectiligne de 160 mètres de long.
Si l'extension des espaces d'exposition peut se justifier - encore que rien ne soit organisé de façon rationnelle pour monter et démonter les stands - celle des surfaces commerciales est déraisonnable. La quasi-totalité des boutiques de l'ancienne galerie marchande était aux trois-quarts vide et les commerçants eux-mêmes se plaignaient que les visiteurs n'achetaient rien. M. CABANA, en son temps, dans un compte rendu des débats du Conseil de Paris, avait déclaré à propos de cette extension : " Elle ne peut que laisser une place modeste à des commerces, même s'il y en a ".
N'est-ce pas un gaspillage financier que d'avoir augmenté le nombre des commerces qui n'ont aucune raison de faire de meilleures affaires que les anciens ?
On pourrait se dire après tout, que c'est un moindre mal. C'est la Chambre de commerce et d'industrie de Paris qui finance l'opération. Sous prétexte " du rayonnement international de Paris ", vous avez fait, de cette malheureuse porte Maillot, l'un des endroits les plus invivables de Paris, dangereux, bruyant, pollué, et noyé dans une circulation monstrueuse, avec le flot incessant des voitures, des camions déversés par les autoroutes urbaines.
Vous avez coupé le quartier du bois de Boulogne auquel les habitants ont péniblement accès. La porte Maillot est, par vos soins, devenue un échangeur routier, où s'y croisent les périphériques, les entrées dans Paris, les sorties de Paris, en provenance ou allant dans la direction de l'Ouest, gonflée par l'adjonction de l'autoroute A 14.
Les espaces verts, arbustes et buissons, côté Neuilly, sont dans un état lamentable. Est-ce pour punir les riverains de s'être opposés à la Z.A.C. " Maillot " ?
Avant cette extension, les parcs de stationnement étaient déjà très insuffisants pour les surfaces existantes. Les véhicules, et encore plus les camions, ne savaient où se garer. Il y a trop d'aménagements qui amènent toujours plus de voitures. Les problèmes de stationnement et de circulation ne pourront jamais être réglés de façon satisfaisante.
Encore une fois, nous n'avons ni plan, ni schéma nous permettant de comprendre comment vous voulez améliorer le cheminement des piétons, la traversée des carrefours, des chaussées, et comment vous comptez rénover la chaussée.
Il s'agit, en fait, d'un aménagement modeste, limité à la voirie qui me paraît suspect car, la Chambre de commerce et d'industrie de Paris, avec l'extension du Palais des Congrès, parlait d'animation, d'aménagement esthétique, d'un " écrin " autour de ce projet.
Il est nécessaire de repenser globalement tous les aménagements de la place et de la circulation. Vous ne le voulez pas ! Je vous signale donc, de façon ponctuelle, qu'il est dommage de ne pas prévoir de nouveaux accès au terre-plein central.
La pose d'îlots, sur l'avenue de la Grande-Armée, pour faciliter l'accès au boulevard Péreire sud, aux véhicules peu nombreux qui l'empruntent, risque de provoquer des bouchons supplémentaires, en rétrécissant la chaussée, pour les véhicules qui continuent en direction de Neuilly.
J'aimerais également connaître la ventilation des dépenses prévues entre éclairage, chaussée et îlot directionnel.
J'ajouterai que la puissante association de sauvegarde de l'environnement " Maillot-Champerret " s'étonne de ne jamais être informée de vos projets. Elle a demandé des précisions par courrier, à différents services, sans jamais recevoir de réponses, demandé des entretiens sans résultats, sauf une fois avec M. BULTÉ qui l'a bien reçue mais sans lui donner le moindre renseignement tangible.
Les habitants du quartier sont exaspérés de se voir ainsi maltraités, avec autant de mépris, alors qu'ils sont les mieux placés pour discuter des aménagements et les améliorer, en concertation avec vos services.
S'il faut réorganiser la place de la Porte-Maillot, il faudra bien, un jour, trouver des moyens pour réduire la circulation automobile, dévier une partie du flux automobile, et supprimer les coupures entre la ville et le bois de Boulogne.
Je m'abstiendrai sur ce projet.
M. Pierre GABORIAU, adjoint, président. - La parole est à M. Bernard PLASAIT pour répondre.
M. Bernard PLASAIT, adjoint, au nom de la 3e Commission. - Monsieur le Maire, est-ce que je dispose d'une demi-heure pour répondre à Mme SCHNEITER ?
Si c'est le cas, je veux bien lui opposer ma propre conception, notre propre conception de l'aménagement de l'ensemble de la Porte-Maillot, sinon je m'en tiendrai au projet de délibération lui-même qui consiste à adapter la géométrie de la voirie, de telle manière que le cheminement piétons soit plus convivial avec un meilleur éclairage, avec des chaussées rénovées, des trottoirs.
Des améliorations doivent être réalisées pour que le projet d'extension du Palais des Congrès, réalisé par la Chambre de commerce, se fasse dans l'esprit que celle-ci a souhaité : à savoir un bel aménagement sur le vaste parvis à usage piétonnier.
Je demande donc que notre Assemblée se prononce sur ce projet de délibération.
M. Pierre GABORIAU, adjoint, président. - Merci, cher collègue.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DVD 30.
Qui est pour ?
Contre ?
Qui s'abstient ?
Le projet de délibération est adopté. (1999, DVD 30).