Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 1999
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

32 - 1999, DAC 13 - Subvention exceptionnelle à l'association "Goutte-d'Or - Carré d'Art" (18e). - Montant : 40.000 F

Débat/ Conseil municipal/ Février 1999


M. Pierre GABORIAU, adjoint, président. - Nous passons au projet de délibération DAC 13 : subvention exceptionnelle à l'association " Goutte-d'Or - Carré d'Art " dans le 18e, pour un montant de 40.000 F.
La parole est à M. BLET.
M. Jean-François BLET. - L'association " Goutte-d'Or - Carré d'Art ", forte d'une centaine d'adhérents, soutient depuis 8 ans déjà les artistes de ce quartier, en leur fournissant une assistance technique, des lieux d'exposition, des lieux d'échanges et d'informations.
L'association diversifie aujourd'hui ses activités et propose des actions de sensibilisation pour les plus jeunes. Elle intervient ainsi dans 6 écoles classées en Z.E.P., représentant un ensemble de plus de 4.000 élèves, avec des techniques de pointe comme la vidéo.
Les nouvelles activités de Goutte-d'Or - Carré d'Art ont également pour objectif de promouvoir une image moderne du quartier de la Goutte-d'Or. L'association organise ainsi des journées portes ouvertes dans de nombreux lieux publics, tel que cafés, boîtes de jazz, stations de métro, écoles, l'église Saint-Bernard, le lavoir moderne parisien... Son objectif est aujourd'hui de créer des liens et des correspondances entre toutes les opérations ateliers portes ouvertes du 18e arrondissement afin de tisser des liens entre tous les artistes. Le 18e compte en effet près de 10.000 artistes, selon les statistiques de " La Maison des artistes ", soit pratiquement le tiers de ceux qui résident dans la Capitale.
Il serait temps que cet arrondissement retrouve le rayonnement dont il pouvait se flatter naguère, à l'époque où Montmartre et le 18e étaient connus et reconnus à travers le monde comme un lieu de création exceptionnel.
L'association " La Goutte-d'Or - Carré d'Art " a récemment mis en place un site Internet, un cyberstudio, permettant à tous les cybersartistes de travailler leurs images avec les nouvelles technologies. L'objectif à terme est de monter des expositions virtuelles et de mettre en place une base de données facilitant les démarchages auprès des galeries d'art ou des agences de publicité.
Elle est également sollicitée par de nombreuses structures publiques ou associatives pour organiser le carnaval de la Goutte-d'Or, peindre des fresques dans la rue Ordener ou dans les locaux d'E.D.F.
En plus de l'environnement des portes ouvertes qui représentent à elles seules un coût d'environ 40.000 F et de ses autres activités, l'association " Goutte-d'Or - Carré d'Art " a du faire face, cette année, à d'importantes dépenses liées à l'installation de son site Internet. Elle ne fonctionne pourtant qu'avec de petites cotisations et se trouve dans l'incapacité de payer un loyer. L'association ne dispose donc d'aucun local, si ce n'est l'appartement du président de l'association dans lequel celui-ci vit avec sa femme et ses deux enfants. Cette solution ne peut durer éternellement, d'autant que les revenus des jeunes artistes sont de plus en plus limités, les fins de mois difficiles et que l'activité de l'association se traduit par des sacrifices supplémentaires.
La vie d'artiste n'est plus ce qu'elle était : les ateliers tombent sous le coup des promoteurs et la crise du marché de l'art, la faillite des galeries, privent les artistes de lieux pour exposer. Nombre d'entre eux ont quitté la Capitale.
Le redéploiement initié par l'association " Goutte-d'Or - Carré d'Art ", dans le cadre de la politique de la Ville, mérite d'être salué. Entreprise par des artistes, une telle initiative est exceptionnelle. Elle doit être encouragée. Aussi, je ne peux que regretter, une fois de plus, la pusillanimité de la Ville qui n'honore une demande de subvention qu'aux deux tiers des besoins avérés.
Pour que le 18e et la Goutte-d'Or gardent leurs artistes, il faut donner plus d'or à la Goutte-d'Or !
M. Pierre GABORIAU, adjoint, président. - Je donne la parole à Mme MACÉ de LÉPINAY, pour vous répondre.
Mme Hélène MACÉ de LÉPINAY, adjoint, au nom de la 4e Commission. - Merci.
Monsieur BLET, vous avez retracé l'activité de cette association ; il ne s'agit pas pour nous ce soir de subventionner l'ensemble des activités de l'association. Nous connaissons effectivement cette association qui coordonne les activités portes ouvertes et qui organise des manifestations culturelles. Vous savez que nous soutenons d'autres associations d'artistes qui organisent dans le 18e des journées portes ouvertes, comme l'Association des locataires de Montmartre aux artistes, par exemple. En l'occurrence, il s'agit ce soir seulement de répondre à une demande.
D'ailleurs, le montant de la subvention sollicitée n'était que de 60.000 F.
Cette subvention est destinée à permettre à l'association de couvrir des frais de formation de bénévoles et d'acquérir des fournitures permettant à des enfants de participer aux activités de l'association.
C'est une subvention accordée sur la ligne " associations oeuvrant pour le développement des quartiers dans le cadre de la politique de la Ville " et c'est bien pour cet objet-là que la subvention est demandée.
Je vous demande donc, mes chers collègues, de bien vouloir la voter.
M. Pierre GABORIAU, adjoint, président. - Merci.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DAC 13.
Qui est pour ?
Qui est contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (1999, DAC 13).