Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 1999
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

107 - QOC 99-104 Question de Mmes Cécile SILHOUETTE et Sylvie SCHERER, élues de " Ensemble pour une gauche alternative et écologiste ", à M. le Maire de Paris concernant l'opération " Les manèges de Noël "

Débat/ Conseil municipal/ Février 1999


Libellé de la question :
" La Ville de Paris organise pour les fêtes de Noël une opération intitulée "Les manèges de Noël". A travers Paris, notamment devant les mairies d'arrondissement, des manèges proposent aux enfants, et parfois aux adultes, un tour gratuit, très apprécié évidemment des parents comme des plus petits. Certains manèges restent en place après les fêtes, comme celui de l'Hôtel-de-Ville.
Mmes Cécile SILHOUETTE et Sylvie SCHERER aimeraient avoir la liste de l'ensemble des propriétaires des manèges qui apportent leur contribution à cette opération, connaître la subvention de la Ville à chacun d'entre eux, grande roue comprise, savoir par quel budget est supportée cette opération.
Elles aimeraient également savoir qui choisit ces manèges, en fonction de quels critères ? "
Réponse (M. Jean-Pierre PIERRE-BLOCH, adjoint) :
" Le financement des manèges de Noël ne relève pas d'une location d'attractions foraines mais d'achat de tours de manèges, gratuits pour les petits Parisiens qui restent dans la Capitale pendant les congés scolaires. En 1994 et 1995, cette opération était financée par l'Office municipal des fêtes et, depuis 1996, c'est l'association " Paris-Evénements " qui la prend en charge sur le budget que lui alloue la Ville. La tarification forfaitaire, qui n'a pas augmenté depuis 1994, s'élève cette année à 2.369.668 F H.T.
Je tiens à votre disposition la liste des 17 forains retenus cette année qui sont tous titulaires du livre d'admission sur les fêtes foraines parisiennes, délivré par la Préfecture de police.
Ces manèges ont été proposés à l'origine aux Maires d'arrondissement ; à quelques exceptions près, les mêmes attractions ont été maintenues depuis lors, toujours en accord avec les Maires d'arrondissement.
En conséquence, aucune convention de quelque nature que ce soit ne lie ces sociétés à la Ville de Paris. "