Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 1999
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

98 - QOC 99-124 Question de M. Serge BLISKO et des membres du groupe socialiste et apparentés à M. le Maire de Paris relative à l'enseigne lumineuse du C.I.S.P., 17, boulevard Kellermann (13e)

Débat/ Conseil municipal/ Février 1999


Libellé de la question :
" Les locataires de l'ensemble immobilier appartenant à l'O.P.A.C. de Paris, situé 9, rue du Colonel-Dominé (13e) demandent depuis 1994 que l'enseigne du C.I.S.P. soit supprimée, conformément à la zone d'interdiction de publicité et d'enseignes définie par un règlement de la Ville de Paris.
M. Serge BLISKO et les membres du groupe socialiste et apparentés demandent à M. le Maire de Paris ce qu'il compte faire pour que les riverains du boulevard Kellermann obtiennent enfin satisfaction. "
Réponse (M. Dominique CANE, adjoint) :
" Le Centre international de séjour de Paris (C.I.S.P.) Kellermann constitue le principal équipement municipal destiné à l'hébergement de court séjour, notamment des jeunes qui viennent visiter la Capitale. Le C.I.S.P. contribue au rayonnement de Paris et au développement de son activité culturelle et touristique.
Pour ce faire, le C.I.S.P. dispose du droit légal de se signaler par une enseigne, comme toute activité. En outre, il convient de souligner que le Règlement municipal de la publicité et des enseignes ne prévoit aucune interdiction relative à la pose d'une enseigne sur l'immeuble du C.I.S.P. Kellermann.
Néanmoins, dans le souci de prendre en considération les gênes éventuelles qui peuvent être ressenties par les habitants du quartier, une mesure avait déjà été prise par l'association C.I.S.P. consistant à éteindre l'enseigne lumineuse dès 23 heures.
Au-delà de cette première mesure, la Ville fera réaliser une modification de l'enseigne, afin de la réduire en taille et de modifier ses couleurs. Cette modification, qui n'est possible qu'en fonction des disponibilités budgétaires, sera effectuée au plus tard en l'an 2000, après étude technique détaillée et en concertation avec l'association " C.I.S.P. ". "