Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2010
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

2010, DASES 305 G - Signature d'une convention avec le Centre d'Action Sociale Protestant relative à la participation financière du Département de Paris au budget de fonctionnement de la résidence sociale Championnet ( 18e). - Montant : 27.861 euros.

Débat/ Conseil général/ Mai 2010


 

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Nous passons à l'examen du projet de délibération DASES 305 G relatif à la participation financière du Département de Paris au budget de fonctionnement de la résidence sociale Championnet (18e).

La parole est à Mme Frédérique PIGEON.

Mme Frédérique PIGEON . - Madame la Présidente, merci.

Je souhaiterais attirer votre attention sur le fait que plus de 200 familles, soit 700 personnes, résident dans des hôtels privés dans le 18e et appeler notre attention sur la réponse apportée par la Ville de Paris : l?implication des services sociaux de la Ville et du Département d?une manière extrêmement forte, une expérimentation sur la qualité hôtelière des hôtels privés et, ce qui m'amène à traiter de ce projet de délibération, un plan de création de maisons-relais, si possible en lieu et place des anciens hôtels privés.

Remercier la possibilité de passer convention avec le C.A.S.P. qui animera deux nouvelles maisons-relais aux 60 et 46, rue Championnet et qui permettra un accompagnement social et une consolidation du parcours résidentiel des bénéficiaires.

Donc une très belle opération qui vient compléter notre plan de reversion de l'hôtel privé de fait au bénéfice d'hôtels municipaux ou en tout cas gérés par conventionnement.

Rappeler aussi que cette initiative, nous la devons un petit peu à deux conseils de quartier : celui de Clignancourt et celui d?Amiraux-Simplon qui ont demandé deux résidences sociales dans l'arrondissement.

Je crois qu?il faut saluer ce type d'initiative.

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Merci.

Pour vous répondre, la parole est à Mme Olga TROSTIANSKY.

Mme Olga TROSTIANSKY, vice-présidente, au nom de la 6e Commission. - Madame la Présidente, comme l?a expliqué Mme Frédérique PIGEON, la résidence sociale dédiée aux familles monoparentales, située 60, rue Championnet, constitue une alternative à l'hébergement en hôtel commercial. Elle s'inscrit pour plusieurs raisons dans une démarche tout à fait innovante.

En premier lieu, elle propose un accompagnement social global dans le cadre d'un logement privatif et prévoit, en amont de l'entrée dans le logement, une étape d'évaluation sur les besoins des familles en matière de soutien à la parentalité. Elle est portée effectivement par le C.A.S.P. Cette structure s'appuiera sur le plateau technique du centre Eglantine dont le savoir-faire en matière de prise en charge des femmes en grande difficulté est reconnu par tous.

Comme vous le savez, mes chers collègues, le 18e arrondissement est particulièrement impliqué dans la prise en charge des familles à l'hôtel, en accueillant notamment sur son territoire une expérimentation conduite par le Département et le S.A.M.U. social, qui vise à mutualiser les moyens, contrôler les coûts et veiller au respect de la qualité de la prestation hôtelière.

On a plus de 200 familles qui bénéficient d'une prise en charge hôtelière dans le 18e arrondissement, ce qui représente à peu près 700 personnes, pour lesquelles nous sommes tenus de développer des possibilités d'une entrée dans un parcours qu'on souhaite résidentiel. A ce titre, à l'instar de "louez solidaire", la résidence sociale Championnet va compléter l'offre d'hébergement qui est tout à fait adaptée en direction de ces publics, en vue d'un relogement le plus souvent dans le parc social.

Pour conclure, je dirai que c'est un projet qui a une forte dimension territoriale. Il constitue vraiment une application concrète de nos réflexions, qui porte sur les expérimentations qui visent les sorties d'hôtel et aussi la recherche de solutions de proximité.

Je vous invite, avec grand enthousiasme, à voter ce projet de délibération.

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DASES 305 G.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2010, DASES 305 G).