Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 1999
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

51 - 1999, DVD 179 - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer, d'une part, un marché sur appel d'offres ou un marché négocié, en cas d'appel d'offres infructueux, pour l'exploitation du stationnement payant des autocars et, d'autre part, la convention de distribution des tickets en résultant

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 1999


M. Paul AURELLI, adjoint, président. - Nous passons au projet de délibération DVD 179 relatif à un marché sur appel d'offres ou un marché négocié, en cas d'appel d'offres infructueux, pour l'exploitation du stationnement payant des autocars et, d'autre part, la convention de distribution des tickets en résultant.
La parole est à Madame SCHNEITER.
Mme Laure SCHNEITER. - Merci, Monsieur le Maire.
Je voterai pour le renouvellement de l'exploitation du stationnement payant des autocars.
Si cette mesure permet une meilleure rotation de ces autocars, et empêche en partie leur stationnement anarchique, j'émettrai néanmoins une réserve : cette réglementation ne peut être que transitoire et ne résoudra pas le problème de la circulation des autocars de tourisme dans Paris tant leur nombre augmente d'année en année. Il faudra bien trouver d'autres solutions. On ne pourra pas continuer longtemps à déposer les étrangers qui visite Paris au pied des sites qu'ils souhaitent visiter.
L'idéal c'est la marche à pied ; c'est comme cela que l'on découvre le mieux une ville. D'après un récent sondage, c'est d'ailleurs ce que préfèrent les touristes, à 83 % avant même la visite des monuments et des musées. Pour ceux qui ont du mal à marcher ou qui disposent de peu de temps, les transports en commun, aussi sont là, autrement plus efficaces et plus rapides que des autocars qui contribuent à aggraver les embouteillages et stérilisent en plus les surfaces importantes de l'espace public lorsqu'ils stationnent.
Il faut lancer la mode d'un tourisme nouveau à Paris, où les autocars resteraient aux portes de Paris, et où les touristes, prendraient les transports en commun ou pourraient emprunter des lignes de bus régulières réservées aux touristes qui leur feraient visiter Paris, avec un guide dans le car.
Ces bus réguliers de touristes existent dans de nombreuses villes d'Europe et à Londres depuis au moins 50 ans.
Il parait qu'une ligne de ce type existe déjà à Paris et il serait temps de développer ce genre de système. Une étude sur le tourisme à Paris a-t-elle été réalisée sur les différents modes de transport à réorganiser dans Paris ? Les touristes doivent pouvoir visiter Paris, sans contribuer à dégrader la vie des Parisiens, avec des autocars qui polluent, aggravent les encombrements et stérilisent des places de stationnement.
M. Pierre GABORIAU, adjoint, président. - La parole est à M. PLASAIT pour répondre à l'intervenante.
M. Bernard PLASAIT, adjoint, au nom de la 3e Commission. - Madame SCHNEITER, j'ai bien entendu ce que vous dites. Je crois qu'il y a de nombreuses observations fondées dans vos propos, notamment le fait qu'il faut éviter qu'il y ait trop d'autocars inutiles dans Paris.
Egalement, qu'il faut : privilégier de nouvelles formes de tourisme, privilégier les déplacements à pied, privilégier les déplacements en transports en commun, privilégier aussi les visites avec interprète spécialisé, etc...
En revanche, ce qui ne peut pas être tout à fait vrai, c'est que l'on puisse se passer totalement d'autocars à Paris. Je voudrais indiquer, chère collègue, que la politique que nous menons en matière de déplacements touristiques à Paris est une politique qui va exactement dans le sens que vous souhaitez. D'abord, et je parle sous le contrôle de M. l'adjoint au Maire chargé du Tourisme, cette politique vise à poursuivre la mise en place de lignes touristiques permettant la découverte de Paris. Je vous précise qu'il y a déjà deux compagnies qui sont concessionnaires de ces lignes ; et que trois lignes nouvelles dans les prochaines semaines seront mises en service.
Ensuite, il y a une politique importante tendant à limiter la circulation des autocars dans Paris, avec actuellement une négociation qui est en cours et qui a pour objet l'adoption d'une charte en cours de rédaction.
Enfin, il est certain que les autocars resteront pour partie, en tout cas, nécessaires à la vie touristique de Paris, ne serait-ce que pour desservir nombre d'hôtels, et certains grands sites touristiques parisiens.
La question est de savoir si nous serons capables, avec le concours actif du Préfet de police, de faire en sorte que ces autocars respectent la réglementation, c'est-à-dire n'arrivent pas trop en avance sur les lieux de reprise, puis ne restent pas trop longtemps. C'est bien là une politique de limitation de la circulation des autocars dans Paris qui est entreprise, qui se met en place jour après jour.
M. Pierre GABORIAU, adjoint, président. - Merci.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DVD 179.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (1999, DVD 179).