Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2002
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

87 - I - Questions du groupe communiste.QOC 2002-438 Question de M. Pierre MANSAT, Mme Catherine GÉGOUT et des membres du groupe communiste à M. le Préfet de police concernant l'amélioration des conditions de déplacement des piétons, rue des Orteaux (20e)

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2002


Libellé de la question :
"Les habitants du 20e arrondissement ont apprécié la création d'un poste de police urbaine de proximité rue des Orteaux. Or, depuis sa mise en service, les piétons qui fréquentent cette rue rencontrent des difficultés de déplacement.
Alors qu'une partie de la chaussée est réservée aux véhicules de police, ceux-ci stationnent par empiétement sur le trottoir droit du poste de police urbaine. Cette situation contraint les piétons à emprunter la chaussée mettant leur sécurité en danger.
C'est la raison pour laquelle, M. Pierre MANSAT, Mme Catherine GÉGOUT et les membres du groupe communiste demandent à M. le Préfet de police de bien vouloir leur indiquer les mesures susceptibles d'être mises en ?uvre pour améliorer les conditions de déplacement des piétons."
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
"Je vous indique que l'immeuble situé à l'angle des rues des Orteaux et des Haies abrite plusieurs services de police dont l'unité de police de quartier "Charonne" et le service d'accueil, de recherches et d'investigations judiciaires. Ce local était, avant 1999 et depuis plusieurs années, le commissariat de quartier Charonne.
Ouvert de jour comme de nuit, le S.A.R.I.J. traite l'ensemble des procédures judiciaires de flagrance de l'arrondissement. Les personnes conduites dans les locaux de police doivent être acheminées le plus près possible de l'entrée du bâtiment par mesure de sécurité.
Or, les places de stationnement réservées aux véhicules de police, rue des haies, en vis-à-vis du commissariat sont actuellement inutilisables en raison de travaux. Celles situées 67, rue des Orteaux, trop éloignées, ne permettent pas d'acheminer les mis en cause en toute sécurité.
Afin de pallier ce problème, des instructions ont été données aux effectifs de police de s'arrêter le plus près possible du service, de conduire les interpellés dans les locaux, puis de garer les véhicules régulièrement sur les emplacements réservés pour ne pas gêner les allées et venues des piétons.
En outre, ces difficultés sont appelées à disparaître à terme avec la construction du nouvel Hôtel de police, rue des Gâtines à Paris 20e, qui accueillera le commissariat central et l'ensemble des services se trouvant actuellement rue des Orteaux."