Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2002
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

97 - QOC 2002-453 Question de M Claude DARGENT, Mme Anne HIDALGO, M. Gilles ALAYRAC et des membres du groupe socialiste et radical de gauche à M. le Préfet de police concernant la piste cyclable de la rue Henry-Farman (15e)

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2002


Libellé de la question :
"La partie de la chaussée réservée aux cyclistes dans la rue Henry-Farman, située près de l'Aquaboulevard (15e), est depuis quelques temps rendue totalement impraticable par la pose de barrières de sécurité au milieu de la bande cyclable.
Ce problème se pose sur toute la longueur de la piste située du côté de l'héliport et de l'autre côté, sur la partie de la piste parallèle au périphérique.
Malgré l'effort soutenu de l'actuelle majorité municipale, le retard de Paris en matière d'itinéraires protégés pour les cyclistes est considérable. Ce retard est particulièrement flagrant dans le 15e arrondissement, compte tenu de l'indifférence bien connue de son maire, René GALY-DEJEAN, vis-à-vis à ce mode de déplacement. Il est donc dommage qu'un des seuls exemples existants de piste cyclable dans cet arrondissement se trouve aujourd'hui neutralisé.
M. Claude DARGENT, Mme Anne HIDALGO, M. Gilles ALAYRAC et les membres du groupe socialiste et radical de gauche souhaitent donc savoir quelles raisons ont poussé M. le Préfet de police à adopter cette mesure et dans quels délais cette piste cyclable sera de nouveau ouverte aux cyclistes."
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
"Consécutivement aux événements du 11 septembre 2001, les services de police ont été amenés, dans le cadre du renforcement du plan "Vigipirate", à neutraliser la piste cyclable située rue Henry-Farman, à Paris 15e.
Ces mesures ont été décidées afin de sécuriser les abords de l'héliport de Paris et les locaux de la Direction générale de l'Aviation civile.
Il convient d'observer que ce secteur, notamment, celui de l'Aquaboulevard, était fréquenté par de nombreux automobilistes qui ne respectaient pas les dispositions des articles R. 417-10 et R. 110-2 du Code de la route qui, d'une part, interdisent et considèrent comme gênants l'arrêt et le stationnement de véhicules sur les trottoirs, et, d'autre part, réservent les pistes ou bandes cyclables exclusivement aux cycles à deux ou trois roues.
Les services de police ont donc été amenés à mettre en place des mesures durablement efficaces.
Toutefois, je puis indiquer, que j'ai saisi la Direction de la Voirie et des Déplacements de la Mairie de Paris afin qu'elle étudie la possibilité d'implanter des barrières fixes en bordure de trottoirs de la piste cyclable de la rue Henry-Farman.
Un tel aménagement devrait permettre d'ouvrir à nouveau la piste aux cyclistes, sans craindre d'incidences sur la sécurité des sites sensibles précités."