Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2002
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

145 - QOC 2002-473 Question de M. Hervé BENESSIANO et des membres du groupe "Démocratie libérale et indépendants" à M. le Préfet de police relative à la présence inutile de la station de taxis au regard du 135, rue de Rome (17e)

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2002


Libellé de la question :
"M. Hervé BENESSIANO et les membres du groupe "Démocratie libérale et Indépendants" attirent l'attention de M. le Préfet de police sur la présence inutile de la station de taxis au regard du 135, rue de Rome (17e).
Afin de prévoir l'aménagement prochain des bus 53, avec une plate-forme d'accessibilité pour les handicapés, trois places de stationnement ont été supprimées pour étendre l'aire d'arrêt des bus.
Or, deux places réservées à une fantomatique station de taxis ont été maintenues en avant de l'arrêt de bus.
En effet, depuis une dizaine d'années ces emplacements pour taxis ne reçoivent plus de voitures prêtes à la prise en charge ; tout juste, de temps en temps, des taxis au repos.
Ne serait-il pas plus judicieux de remplacer ces deux places inoccupées par les taxis en activité par une aire de livraison qui permettrait de rendre deux places de stationnement résidentiel dans la toute proche rue Legendre ou bien de créer deux places en faveur des personnes handicapées ?"
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
"La station de taxis aménagée 135, rue de Rome, à l'angle de la rue Legendre, à Paris 17e, offre une capacité d'accueil de 3 emplacements.
A proximité sont installés de nombreux commerces, plusieurs restaurants et une agence bancaire.
Cette station est régulièrement utilisée.
En revanche, je puis indiquer qu'il existe à la hauteur du n° 165, de la rue de Rome, une autre station de taxis, comportant une réserve de 4 places.
Bien que située devant deux hôtels et proche de la gare S.N.C.F. "Pont-Cardinet", cette station n'est plus utilisée depuis de nombreux mois, en raison de travaux qui ont eu lieu et qui, de fait, ont modifié les habitudes des professionnels.
Dans ces conditions, la suppression de cette dernière station de taxis pourrait être, en priorité, envisagée, par rapport à celle située au n° 135 de la rue de Rome.
En tout état de cause, il convient de souligner que, dans l'hypothèse de la suppression et de la transformation de l'emplacement ainsi libéré au profit des véhicules porteurs du macaron de grand invalide civil ou de guerre, ou des véhicules de livraisons, une étude sur site devra préalablement être réalisée.
Il est impératif, en effet, de mesurer les incidences qu'un tel changement induirait sur les conditions de circulation dans cette voie, et, notamment, pour ce qui concerne la station de taxis sise au n° 135, le problème de la visibilité des feux lumineux tricolores installés à l'intersection des rues de Rome et Legendre.
A cet égard, je puis indiquer qu'une réunion sera prochainement organisée sur place par mes services pour décider du maintien ou du remplacement de la station de taxis en question."