Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2002
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

125 - QOC 2002-448 Question de Mme Nicole CATALA à M. le Maire de Paris relative à la mise en place d'un dispositif facilitant la disparition des déjections canines

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2002


Libellé de la question :
"De nombreux Parisiens propriétaires de chiens se plaignent de ce qu'aucune facilité ne soit mise à leur disposition pour faire disparaître les déjections canines. L'amende encourue par le propriétaire qui ne les élimine pas est élevée. Il semble indispensable que la Ville mette en place des distributeurs de sacs en plastique et des poubelles appropriées pour que les citoyens désireux de se conformer aux règlements puissent le faire.
M. le Maire de Paris peut-il s'engager à mettre en place très rapidement un tel dispositif ?"
Réponse (M. Yves CONTASSOT, adjoint) :
"Madame CATALA, vous vous faites la porte-parole de certains propriétaires de chien qui souhaiteraient que la Ville mettent à leur disposition des facilités pour faire disparaître les déjections canines.
Permettez-moi d'abord de me féliciter de votre question. Souvenez-vous, il y a encore quelques mois il n'était question que de moyens supplémentaires pour nettoyer les déjections abandonnées par les propriétaires. Aujourd'hui, votre question est le signe que le ramassage entre progressivement dans les m?urs des Parisiens, comme nous pouvons tous le constater aujourd'hui.
Cette évolution est le résultat de l'action volontariste que nous menons. Cette action, je le rappelle, s'appuie sur trois leviers : verbalisation accrue des propriétaires indélicats, sensibilisation des propriétaires responsables et développement de moyens favorisant le ramassage.
Concernant la verbalisation, sur les cinq premiers mois de l'année 2002, le Centre d'action pour la Propreté de Paris a d'ores et déjà doublé le nombre de verbalisation de propriétaires indélicats par rapport à 2001 (1.013 janvier/mai 2001 ; 1.917 janvier/mai 2002).
Cette évolution a parfaitement été comprise par les propriétaires responsables qui ont très bien accueilli le guide que nous avons diffusé auprès d'eux.
Ces opérations sont naturellement accompagnées d'un effort de la Ville pour faciliter la tâche des propriétaires responsables. L'effort porte en premier lieu sur le nombre de corbeilles de rues qui était de 16.000 début septembre, en passe d'atteindre le nombre de 20.000 aujourd'hui, avant d'atteindre 25.000 en 2003.
De plus, 24 jardins accessibles aux chiens sont équipés de distributeurs de sacs de ramassage. Là encore, nous entendons renforcer ce dispositif pour aider les propriétaires de chiens responsables dans les promenades et jardins.
Sur la voie publique, la généralisation de tels dispositifs représenterait un investissement financier et logistique inenvisageable. De plus, nous étudions un dispositif itinérant, alliant sensibilisation et distributeur de sacs de ramassage.
Nous ne doutons pas que dans ce domaine comme dans d'autres, Paris puisse se hisser au même rang que Londres, New York, Madrid et bien d'autres capitales."