Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 1996
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

68 - QOC 96-534 Question de M. Pierre CASTAGNOU et des membres du groupe socialiste et apparentés à M. le Maire de Paris à propos de la cantine du groupe scolaire Saint-Exupéry (14e).

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 1996



Libellé de la question :
" La situation dans laquelle se trouve la cantine de l'école primaire et du collège Saint-Exupéry, 87-89, boulevard Arago (14e) est, depuis plusieurs années déjà, insatisfaisante.
En effet, d'une part, la cantine étant commune aux deux établissements, l'organisation de deux services est nécessaire ; le service de la cantine du collège débutant une fois celui de l'école primaire terminé, le personnel ne dispose pas du temps suffisant pour procéder au nettoyage, notamment des sols des deux réfectoires, dont l'un est situé au rez-de-chaussée et l'autre au premier étage.
D'autre part, s'agissant du réfectoire du rez-de-chaussée, le mobilier conçu pour les élèves du primaire se révèle inadapté pour ceux du collège ; le service de la cantine du collège, qui est concomitant de la récréation des enfants du primaire - dans une cour adjacente -, se déroule dans une atmosphère très bruyante préjudiciable au moment de détente que doit représenter l'interclasse de midi.
Enfin, il faut souligner l'état de dégradation des locaux, ainsi que leur exiguïté, compte tenu du nombre important et croissant de demi-pensionnaires.
Pour toutes ces raisons, il est évident que les élèves prennent leur repas dans des conditions qui ne sont ni bonnes, ni même normales. Il en est d'ailleurs de même des enseignants qui ne disposent pas de local particulier et doivent traverser la cour avec leur plateau pour rejoindre la salle des professeurs transformée en réfectoire, ainsi que des surveillants contraints de prendre debout leur repas en fin de cantine.
Aussi M. Pierre CASTAGNOU et les membres du groupe socialiste et apparentés demandent-ils à M. le Maire de Paris de bien vouloir leur indiquer :
1°) Les solutions envisagées ou décidées par la Ville de Paris, plusieurs études ayant déjà été faites, en vue de remédier à cette situation : agrandissement de locaux (possible au premier étage), restructuration et rénovation du service de restauration (par exemple mise en place d'un self-service), adaptation du mobilier, etc.
2°) Dans quel délai seront réalisés les travaux. "
Réponse (M. Claude GOASGUEN, adjoint) :
" Le service de restauration de l'école élémentaire et du collège Saint-Exupéry sis 87-89, boulevard Arago (14e) est commun à ces deux établissements ce qui engendre de multiples difficultés dans son fonctionnement.
Pour remédier à cette situation, plusieurs études ont été menées, dont aucune n'a pu être retenue compte tenu de leur coût extrêmement élevé.
D'autres solutions compatibles avec les contraintes budgétaires sont actuellement recherchées par les services techniques. "