Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 1996
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

93 - QOC 96-511 Question de M. Jean-Pierre BURRIEZ et des élus du 12e arrondissement à M. le Maire de Paris sur l'ancienne gare de triage de la Petite ceinture dans le 12e arrondissement.

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 1996



Libellé de la question :
" Actuellement inutilisés, l'ancienne gare de triage S.N.C.F. de la Petite ceinture et le terrain jouxtant le square Charles-Péguy pourraient être utilisés pour créer un jardin découvert en plein coeur du 12e arrondissement. Un potager, une vigne et un jardin des plantes médicinales pourraient être ainsi créés au profit notamment des scolaires de Paris et de l'Est parisien.
M. Jean-Pierre BURRIEZ et des élus du 12e arrondissement souhaiteraient que M. le Maire de Paris puisse engager une étude sur ce projet. "
Réponse (Mme Anne-Marie COUDERC, adjoint) :
" Le chemin de fer de " Petite ceinture " est contigu au square Charles-Péguy. L'ancienne plate-forme ferroviaire s'élargit immédiatement au Sud de l'espace vert, entre la rue de Rottembourg et l'avenue Daumesnil, et présente une largeur libre non-occupée par les voies variant entre 4 mètres et 20 mètres.
L'APUR et les Services de la Ville étudient depuis plusieurs années la possibilité d'utiliser ce terrain pour créer un cheminement piétonnier entre le square Charles-Péguy et l'avenue Daumesnil, qui s'intègrerait à une branche Sud de la promenade plantée " Bastille- Bois de Vincennes ".
En prévision de cet aménagement, la Ville a d'ailleurs acquis de la S.N.C.F. une emprise libre de 2.860 mètres carrés en bordure de la plate-forme ferroviaire entre la rue de Rottembourg et la parcelle n° 3, rue du Colonel-Oudot, les premières esquisses d'aménagement prévoyant à l'origine un débouché du cheminement au travers de cette parcelle.
Des études complémentaires et la construction récente de logements sociaux par la R.I.V.P. sur cette dernière parcelle ont conduit la Ville a envisager un débouché plus direct du cheminement piétonnier sur l'avenue Daumesnil, au niveau de la culée "Ouest" du viaduc ferroviaire située au n° 265 de l'avenue.
Des contacts ont été pris avec la S.N.C.F. afin d'examiner les modalités techniques et financières de réalisation d'un tel cheminement piétonnier, dont l'achèvement nécessiterait notamment l'acquisition par la Ville d'une emprise supplémentaire d'environ 1.000 mètres carrés.
La S.N.C.F. a fait savoir qu'une cession de cette emprise n'était plus envisageable, en raison de l'éventualité d'une réactivation de la "Petite ceinture" pour le développement d'un mode de transport en commun en site propre, conformément aux dispositions du schéma directeur de la Région Ile-de-France approuvé en 1994. La S.N.C.F. souhaite réserver cette emprise pour l'aménagement d'une éventuelle gare d'échange au droit de l'avenue Daumesnil, ce qui complique la réalisation du cheminement piétonnier envisagé, mais ne le rend pas nécessairement impossible.
Des études complémentaires tenant compte de cette contrainte seront engagées.
L'idée d'utiliser le terrain acquis par la Ville pour y cultiver diverses essences de plantes et en faire bénéficier les scolaires est intéressante, mais risque d'aller à l'encontre du projet d'allée piétonnière, en raison de la faible largeur disponible.
Cette hypothèse sera examinée dans le cadre des études évoquées ci-dessus. Une telle affectation pourrait notamment être envisagée à titre provisoire. "