Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 1996
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

84 - QOC 96-522 Question de M. Jean-Yves AUTEXIER et des membres du groupe du Mouvement des citoyens à M. le Maire de Paris relative au projet de construction d'un centre cuiseur pour la restauration scolaire dans le 20e arrondissement.

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 1996



Libellé de la question :
" M. Jean-Yves AUTEXIER et les membres du groupe du Mouvement des citoyens exposent à M. le Maire de Paris les graves inconvénients que comporte le projet de construction du centre cuiseur pour la restauration scolaire, rue Le Vau (20e) : perpétuelles allées et venues de camionnettes dans un quartier résidentiel et à l'intérieur de l'enceinte du collège Pierre-Mendès-France, surcapacité du centre qui ne s'expliquerait que par la volonté d'y regrouper la préparation de repas pour les écoles de plusieurs arrondissements, tentation de confier l'ensemble ainsi constitué à un gestionnaire privé, etc.
C'est pourquoi M. Jean-Yves AUTEXIER et les membres du groupe du Mouvement des citoyens demandent à M. le Maire de Paris s'il compte mettre un terme à ce projet ou ramener ses capacités à un niveau raisonnable, en l'installant sur les terrains disponibles de la Z.A.C. " des Lilas ". "
Réponse (M. Claude GOASGUEN, adjoint) :
" Le projet de construction d'une cuisine centrale rue Le Vau en est actuellement au stade des études préliminaires. Le programme définitif n'a toujours pas été arrêté et ne le sera qu'après concertation avec les élus du 20e arrondissement.
Le Maire du 20e arrondissement a fait savoir qu'il a confié une étude générale sur la restauration scolaire dans l'arrondissement à un cabinet spécialisé et qu'il en attend les conclusions pour se prononcer définitivement.
Toutefois, l'idée de regrouper éventuellement, et sous réserve de l'accord des maires concernés, la fabrication de repas pour les écoles de plusieurs arrondissements répond au souci d'optimiser les coûts d'investissement et de fonctionnement d'un équipement par définition très lourds pour la collectivité. Il s'agit également d'améliorer la qualité du service rendu aux élèves en utilisant des techniques de fabrication plus fiables notamment en matière d'hygiène et de santé.
Si le projet de construire cet équipement, pour un ou plusieurs arrondissements, sur le terrain de la rue Le Vau devait être poursuivi, je tiens à préciser que toutes les précautions nécessaires seraient prises. La cuisine serait notamment dotée d'un accès distinct de celui du collège, les livraisons seraient limitées aux plages horaires les moins gênantes pour les riverains et les élèves fréquentant les établissements proches.
Les terrains de la Z.A.C. " des Lilas " n'ont quant à eux pas été évoqués par M. le Maire du 20e arrondissement. Celui-ci n'a, par ailleurs, pas émis de réserves sur le site de la rue Le Vau. Le Plan d'aménagement de zone de la Z.A.C., approuvé en février 1994, ne prévoit pas de réservation pour un équipement de ce type. La possibilité ou non de l'implanter à cet endroit ne pourrait être décidée qu'après de nouvelles études urbaines et architecturales. En outre, cette implantation nécessiterait une modification du P.A.Z.
Enfin, en ce qui concerne le mode de gestion, plusieurs solutions peuvent être envisagées sans qu'aucune puisse être définitivement écartée dans l'état actuel d'avancement du dossier. La gestion en régie avec ou sans l'assistance technique d'une société de restauration est tout à fait envisageable. "