Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2002
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

10 - 2002, ASES 102 G - Subvention à l'association "Les élus locaux contre le Sida : Ensemble luttons contre le Sida" (3e)

Débat/ Conseil général/ Juillet 2002


M. Christian SAUTTER, président. - Nous examinons maintenant le dossier ASES 102 G, page 6 de l'ordre du jour.
Il s'agit de la subvention à l'association "Les élus locaux contre le Sida : Ensemble luttons contre le Sida". Le montant est de 3.000 euros.
Mme RENSON a souhaité intervenir et c'est M. LHOSTIS qui répondra, en nous faisant le plaisir de déposer un amendement.
Mme Cécile RENSON. - Monsieur le Maire, mes chers collègues, en tant qu'élue locale, ayant signé le manifeste de l'association "Les élus locaux contre le Sida", comme je suppose bon nombre d'entre nous, je souhaitais vous interpeller sur la subvention de fonctionnement attribuée à cette association qui est de 3.000 euros alors que la subvention sollicitée s'élevait à 7.623 euros. Je me plaignais du caractère bien chiche que représentait la somme au moment où la Ville de Paris octroyait d'importants budgets à d'importantes manifestations, certes, dans l'intention louable de lutter contre le Sida, sujet ô combien d'actualité.
Le Sida menace la civilisation planétaire, son épidémie est devenue une question majeure de sécurité internationale. Plus de 22 millions de personnes sont déjà mortes, actuellement 40 millions sont touchées par le virus et on estime à 70 millions le nombre de morts dans 20 ans.
De plus "les malades sont au sud, et les traitements au nord", comme le dit le Professeur Luc MONTAGNÉ co-découvreur du virus. On sait, alors que la 14e Conférence mondiale sur le Sida s'est ouverte, hier 7 juillet à Barcelone, que la mobilisation dans les pays en voie de développement est le fait d'associations.
C'est pourquoi je vous demandais d'aider l'association "Les élus locaux contre le Sida : Ensemble luttons contre le Sida".
Le Président de cette association Jean-Luc ROMERO se dépense avec courage et efficacité pour la prévention de la maladie. Avec les pays d'Afrique, il développe des échanges en vue de la prévention et surtout de la prise en charge thérapeutique.
Le dépôt de l'amendement par l'Exécutif, modifiant la subvention de 3.000 euros, aux 7.623 sollicités, montre le bien-fondé de l'association "Les élus locaux : Ensemble luttons ensemble contre le Sida".
Cela montre aussi l'unanimité de notre Assemblée autour de cette association et honore notre Conseil.
Je n'aurais pas l'outrecuidance de penser que mon intervention y est pour quelque chose. Quoi qu'il en soit, je m'en réjouis vivement et je vous en remercie.
(Applaudissements).
M. Christian SAUTTER, président. - Merci beaucoup, Madame RENSON pour cet appel à la générosité pour une grande cause.
C'est M. LHOSTIS qui va vous répondre et en même temps, va présenter l'amendement déposé au nom de l'Exécutif.
M. Alain LHOSTIS, au nom de la 6e Commission. - Je ne vais pas répondre, je vais simplement dire que j'approuve totalement ce qui est dit par Mme RENSON. J'approuve tellement ses propos que j'ai proposé au nom de l'Exécutif, en plein accord avec M. SAUTTER et avec le Maire de Paris, de porter le montant de la subvention à 7.623 euros, c'est-à-dire l'intégralité de la demande qui avait été faite, et je pense que nous serons tous unanimes pour saluer le travail - j'avais signé la pétition dont parle Mme RENSON, comme beaucoup d'autres ici - effectué.
Nous connaissons tous la qualité du travail, l'universalité également de ceux qui sont à l'intérieur de cette association et y travaillent.
Il faut reconnaître son caractère très pluriel, à droite, comme à gauche. Vraiment tout préside et surtout ce que vous avez dit sur la gravité de la situation et la volonté de "Les élus locaux contre le Sida" d'orienter une partie de son action vers la coopération avec les pays en voie de développement, notamment l'Afrique mais aussi l'Asie.
M. Christian SAUTTER, président. - Merci, Monsieur LHOSTIS.
Mme RENSON et M. LHOSTIS nous appellent à voter massivement.
Je mets aux voix, à main levée, l'amendement déposé au nom de l'Exécutif.
Qui est pour ?
Qui est contre ?
Qui s'abstient ?
L'amendement est adopté.
M. Christian SAUTTER, président. - Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération ASES 102 G, ainsi amendé.
Qui est pour ?
Qui est contre ?
Qui s'abstient ?
Le projet de délibération amendé est adopté. (2002, ASES 102 G).