Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 1998
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

16 - 1998, DLTI 36 - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer un marché sur appel d'offres pour la mise à niveau du système d'information " ALPACA "

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 1998


M. Michel BULTÉ, adjoint, président. - Nous passons à l'examen du projet de délibération DLTI 36 portant autorisation à M. le Maire de Paris de signer un marché sur appel d'offres pour la mise à niveau du système d'information " ALPACA ".
La parole est à M. MORELL.
M. Alain MORELL. - Merci, Monsieur le Maire.
Mes chers collègues, par cette délibération il nous est demandé d'approuver un appel d'offres concernant la modernisation du système d'information interne du Conseil de Paris, dit " ALPACA ", en particulier pour l'adapter au-delà de l'an 2000.
Première question : ce marché fait-il partie du programme de près de 5 millions de francs qui est prévu au budget modificatif pour l'informatique ?
Est-ce que vous pouvez compléter l'information donnée en 2e Commission.
D'autre part, à cette occasion il nous paraîtrait nécessaire que vous présentiez au Conseil, Monsieur le Maire, un point complet sur votre politique en matière d'informatique.
Ce domaine représente en effet un budget considérable au total, il fait l'objet de très nombreux appels d'offres, et naturellement les choix faits dans ce domaine sont importants non seulement budgétairement parlant mais également pour l'organisation, pour l'emploi, au sein de la Ville, et bien entendu pour la qualité des services rendus aux Parisiens.
Enfin, la préparation pour le passage à l'euro et à l'an 2000 comme dans d'autres organisations, d'autres entreprises, est un aspect important. Nous vous demandons donc résolument une meilleure transparence, une meilleure lisibilité de vos choix et une information complète qui donne une vue globale de votre action en la matière.
Il nous aurait paru souhaitable que ce soit fait depuis longtemps. Il est indispensable de le faire désormais au plus vite.
Nous vous réclamons aujourd'hui un engagement précis sur une telle communication et sur sa date.
Merci de votre attention.
(Applaudissements sur les bancs du groupe socialiste).
M. Michel BULTÉ, adjoint, président. - Merci, Monsieur MORELL.
Madame TISSOT, vous avez la parole.
Mme Claude-Annick TISSOT, adjoint, au nom de la 2e Commission. - Merci, Monsieur le Maire de me donner la parole.
Je voudrais simplement rassurer M. MORELL ; le marché qui concerne la mise à niveau du système d'information " ALPACA " est bien inscrit au budget modificatif. Je rappelle à M. MORELL qu'il est parfaitement illégal d'attribuer un marché quand il n'y a pas correspondance à ce marché d'une enveloppe budgétaire, et comme dit M. DESTREM : " C'est Mme TISSOT en connaissance de cause qui vous le dit " !
S'agissant de la demande d'un point complet sur la politique de l'informatisation de la Ville, je crois que ce sujet a fait l'objet d'un consensus en Commission, Monsieur MORELL, et que M. AURELLI aurait pu le préciser aujourd'hui et le confirmer. Il s'est engagé à prévoir une communication sur ce sujet dans les mois qui viennent.
Nous partageons votre opinion sur ce sujet et je rappellerai donc à M. AURELLI notre attachement à cette communication.
Enfin, en ce qui concerne le problème des dispositions pour le passage à l'an 2000, certes ce passage concerne l'informatique mais aussi des installations techniques. Je vous rappelle que la vérification de la comptabilité en 2000, des applications centrales et par exemple de la paye du personnel, a fait l'objet d'un marché présenté au Conseil qui a été passé avec la société d'installation informatique, qui actuellement procède au recensement des corrections à apporter, qui entreprend ces corrections et à titre encore indicatif, je vous rappelle que la prestation budgétaire qui concerne ce passage à l'an 2000 porte sur 13 millions de francs.
Enfin, le passage à l'euro fait actuellement l'objet, comme vous le souhaitez, d'un groupe de travail, au niveau de l'administration qui s'intéresse non seulement à l'informatique mais là encore à d'autres aspects notamment l'horodateur, ou la monétique.
Voilà ce que je souhaitais dire à propos des observations de M. MORELL, Monsieur le Maire.
(Applaudissements sur les bancs des groupes " Rassemblement pour Paris " et " Paris-Libertés ").
M. Michel BULTÉ, adjoint, président. - Merci, Madame TISSOT.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DLTI 36.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté à la majorité, M. REVEAU ayant voté contre. (1998, DLTI 36).