Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 1998
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

31 - 1998, JS 152 - Subventions à des associations organisant des camps et des colonies de vacances durant l'été pour les jeunes Parisiens. - Montant total : 590.450 F

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 1998


M. Michel ROUSSIN, adjoint, président. - Mes chers collègues, nous passons maintenant au projet de délibération JS 152 qui concerne des subventions à des associations organisant des camps et des colonies de vacances durant l'été pour les jeunes Parisiens. Montant total : 590.450 F.
Je donne la parole à l'orateur inscrit : Mme SILHOUETTE.
Mme Cécile SILHOUETTE. - Monsieur le Maire, mes chers collègues, depuis de nombreuses années, nous dites-vous, la Mairie de Paris soutient les associations de jeunesse qui mettent en place des camps et colonies de vacances à destination des jeunes Parisiens durant les vacances d'été.
Cette année, 49 associations vont être subventionnées pour des montants variables allant de 1.500 F pour l'association " Cité des jeunes de Saint-Joseph " à 45.600 F pour l'Association des éclaireuses et éclaireurs israélites de France.
Je vous demande, Monsieur le Maire, de nous communiquer les statuts des associations subventionnées.
Nous souhaiterions également connaître les critères qui président au choix de telle ou telle association, le nombre d'associations qui ont déposé un dossier de demande et quels sont les motifs de refus.
Pouvez-vous aussi nous dire si un effort d'information plus important peut être réalisé auprès des associations organisatrices de camps ou de colonies bénéficiant aux jeunes Parisiens qui pourraient bénéficier de subventions de la Ville.
Enfin, le projet de délibération fait apparaître le nombre d'adhérents parisiens de moins de 25 ans pour chaque association. Il serait peut-être intéressant également de connaître par association le nombre d'adolescents parisiens qui vont partir en camp ou colonie.
La liste des associations qui est jointe au projet est un catalogue d'associations dont certaines présentent un caractère apparemment religieux et dont nous n'avons pas une connaissance précise faute de renseignements. C'est vraiment dommage ! Pourtant, la plupart d'entre elles proposent - nous en sommes certains - des projets intéressants de camps ou de colonies pour les jeunes Parisiens. Pourquoi ne pas les détailler et nous les faire connaître ?
Mais surtout, on trouve dans cette liste, une fois de plus, les scouts d'Europe dont l'idéologie ne correspond pas à nos valeurs de tolérance. Vous conservez pour ce type de subvention cette habitude de glisser sous un paquet cadeau des propositions qui ne font pas, loin de là, l'unanimité de cette Assemblée.
Aussi, nous vous demandons, Monsieur le Maire, de procéder à des votes séparés subvention par subvention. Sinon, nous serons au regret de ne pas prendre part au vote pour ne pas voter pour les scouts d'Europe.
Je vous remercie.
M. Michel ROUSSIN, adjoint, président. - Merci, Madame.
Monsieur BURRIEZ, vous avez la parole.
M. Jean-Pierre BURRIEZ, adjoint, au nom de la 4e Commission. - Monsieur le Maire, je suis un peu surpris de la demande de notre collègue. C'est un dossier traditionnel puisque la Ville de Paris participe à hauteur de 50 % pour des projets qui lui sont proposés, le solde étant calculé par rapport à la réalisation.
L'aide maximum est de 250 F par jeune pour des séjours de 15 jours, et de 300 F par jeune pour des séjours de trois semaines. L'âge des participants bénéficiant d'une aide est compris entre 13 et 18 ans.
Pour répondre à une question de notre collègue, Mme SILHOUETTE, 51 demandes ont été reçues à la Direction de la Jeunesse et des Sports, 49 ont été subventionnées.
Les causes de refus pour les deux restantes sont : la première, pour cause de non agrément de la Jeunesse et des Sports, donc des services de l'Etat, et pour la deuxième, par suite de manque de projet pédagogique. Celui-ci se résumait uniquement à un hébergement sans animation.
Toutes ces associations par ailleurs subventionnées en fonctionnement proposent des séjours de vacances à leurs adhérents et sont régulièrement suivies puisque sur la liste qui est proposée une seule est nouvelle, " Tribune du 8 ", sise 15 rue Lassus dans le 19e. Ce camp de vacances est la suite logique de l'activité habituelle. Il faut souligner qu'aucune aide n'est donnée pour des activités à caractère cultuel. Je vous demande, Monsieur le Maire, de procéder au vote.
M. Michel ROUSSIN, adjoint, président. - Je vous remercie. Pour apporter une précision à Mme SILHOUETTE, s'il fallait voter article par article, il y en a 49, donc c'est quand même très contraignant.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération JS 152.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté à la majorité, le groupe socialiste et apparentés, Mmes SCHERER, SILHOUETTE, BILLARD, et M. BLET n'ayant pas pris part au vote et M. REVEAU s'étant abstenu. (1998, JS 152).