Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 1998
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

14 - 1998, DPA 169 - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer un marché sur appel d'offres pour la réfection de pierres de taille sur la façade Voltaire à la mairie du 11e arrondissement

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 1998


M. Michel BULTÉ, adjoint, président. - Nous passons maintenant à l'examen du dossier DPA 169 relatif à la réfection de pierres de taille sur la façade Voltaire à la mairie du 11e arrondissement.
Madame CAPELLE, vous avez la parole.
Mme Liliane CAPELLE. - Merci, Monsieur le Maire. Ce projet de délibération a trait à la réalisation de travaux de réfection de pierre de taille sur la façade Voltaire du bâtiment de la mairie du 11e arrondissement au titre de l'entretien du patrimoine de la Ville de Paris. Il apparaît évidemment tout à fait nécessaire, et même urgent, que ces travaux soient effectués. Permettez-moi cependant de saisir l'occasion de ce projet de délibération pour évoquer plus globalement la question de l'entretien et de la restructuration de certains locaux du bâtiment de la mairie du 11e arrondissement, suite au récent déménagement d'une part de la section locale du Centre d'action sociale et de l'antenne de police et d'autre part du déménagement à venir du commissariat de police.
A cet égard, je vous invite, Monsieur le Maire, à venir visiter la mairie du 11e arrondissement, vous y constaterez sans mal, compte tenu des différents locaux qui ont été libérés, la nécessité d'une restructuration complète de l'organisation spatiale des services.
La qualité de l'accueil des administrés du 11e arrondissement, l'efficacité du service public et l'amélioration des conditions de travail du personnel de la mairie sont ici particulièrement en jeu. Sans compter bien sûr que cette restructuration des locaux participe étroitement à l'entretien et à la valorisation du patrimoine de la ville de Paris.
Encore Monsieur le Maire, que puis-je constater ? Au titre des investissements globalisés et pour le budget 1999 je vous ai proposé une programmation et un échéancier de travaux. En retour dans le document de propositions budgétaires de la Ville j'ai découvert avec stupéfaction qu'aucun budget n'avait été retenu au titre de la Direction du Patrimoine et de l'Architecture pour l'année 1999 et la réalisation de la 1ère tranche de travaux qui a été proposée. Que signifie une telle décision de la Ville de Paris ? A-t-elle l'intention de délaisser l'entretien de son patrimoine au risque de programmer dans dix ans des travaux d'urgence extrêmement coûteux ? Les conditions d'accueil des administrés du 11e arrondissement ne méritent-elles pas d'être améliorées au nom de la qualité, de l'efficacité du service public parisien ?
Monsieur le Maire je souhaite donc que soit programmé pour 1999 le budget nécessaire à une 1ère tranche de travaux dans la mairie, sur la base des propositions qui vous ont été transmises et qui ont d'ailleurs fait l'objet d'une étude de l'Agence d'architecture de la Direction du Patrimoine de la Ville de Paris. Je vous remercie.
M. Michel BULTÉ, adjoint, président. - Merci, Madame CAPELLE. Monsieur LEGARET, vous avez la parole pour répondre à Mme CAPELLE.
M. Jean-François LEGARET, adjoint, au nom de la 1ère Commission. - Je répondrai brièvement à Mme CAPELLE qu'elle le sait très bien, des réunions viennent de se tenir sous la présidence du 1er adjoint avec le Maire d'arrondissement sur le budget globalisé ; donc le programme d'entretien et de travaux de la mairie du 11e arrondissement a bien sûr été évoqué et surtout examiné.
C'est un fait, Madame CAPELLE, que la mairie du 11e fait partie des mairies d'arrondissement qui ont besoin, et un besoin très sérieux, de travaux importants, et comme tous les travaux importants, cela peut difficilement être programmé sur un seul exercice, donc il y a un étalement de ces travaux. Il y a également un certain nombre de problèmes de restructuration de l'ensemble de la mairie du 11e, puisque vous avez évoqué le départ du C.A.S., vous n'avez pas évoqué le départ du commissariat de police...
Mme Liliane CAPELLE. - Si, si !
M. Jean-François LEGARET, adjoint, rapporteur. - ... qui conditionne aussi une refonte, en réalité une restructuration. C'est la raison pour laquelle il n'a pas semblé opportun de faire dès 1999 des travaux ponctuels sur les locaux récupérés sur le C.A.S. qui risqueraient d'être ultérieurement remis en cause par une restructuration d'ensemble des locaux de la mairie.
C'est la raison pour laquelle les études sont en cours. Le maire du 11e arrondissement en est d'ailleurs bien informé et je tiens à rassurer tout à fait Mme CAPELLE, cette mairie du 11e arrondissement fait partie des mairies sur lesquelles nous ferons des interventions lourdes cette année, l'année prochaine et les années suivantes.
Mme Liliane CAPELLE. - Bien.
M. Michel BULTÉ, adjoint, président. - Merci, Monsieur LEGARET. Je mets donc aux voix, à main levée, le projet de délibération DPA 169.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté à la majorité, M. REVEAU s'étant abstenu. (1998, DPA 169).