Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 1998
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

57 - 1998, DFAECG 96 - Modification des droits de place et redevances perçus sur les marchés couverts de Paris et leurs abords

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 1998


M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - Mes Chers Collègues, nous avons une dernière inscription sur un projet de délibération, il s'agit du DFAECG 96, modification des droits de place et redevances perçus sur les marchés couverts de Paris et leurs abords.
Monsieur LE GARREC ?
M. Alain LE GARREC. - Merci, Monsieur le Maire. Je suis désolé de faire coucher si tard M. Jean-Pierre PIERRE-BLOCH mais j'espère que vous pourrez comme moi demander au Maire de Paris que de temps en temps les commissions soient inversées dans l'ordre. Je crois d'ailleurs que le tourisme aurait pu passer à une heure beaucoup plus raisonnable.
De par cette délibération vous nous proposez de réduire le montant des droits de place de 17 % pour les commerçants qui existent sur des marchés couverts. En effet la clientèle de certains commerçants déserte les marchés couverts, comme je l'ai signalé en Commission, c'est ce que j'appelle une fuite en avant car je ne suis pas certain que cela changera quoi que ce soit. Vous ne vous attaquez pas au vrai problème que sont l'environnement et les habitudes des parisiens qui changent.
Déjà il y a 8 ans lors du départ des marchés découverts j'avais suggéré d'étudier non seulement ce qu'en disent les commerçants et leurs représentants mais aussi ce qu'en pensent les clients et bien entendu les conseils d'arrondissement. Je pense que cette étude est encore à faire et si je peux me permettre une prévision, ce problème se posera dans quelques mois sur les marchés découverts. Nous aurons alors à en reparler.
Le contrat du G.I.E. se termine en 2000 et vous avez tout le temps avant de lancer un appel d'offres de mener une réflexion plus complète sur les habitudes et les besoins des parisiens.
Nous voterons ce projet de délibération car vous n'offrez aucune alternative mais ici comme dans d'autres domaines le moins qu'on puisse dire est que l'imagination n'est pas au pouvoir. Je vous remercie.
M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - La parole est à M. Jean-Pierre PIERRE-BLOCH pour répondre à M. LE GARREC.
M. Jean-Pierre PIERRE-BLOCH, adjoint, au nom de la 7e Commission. - J'avais déjà répondu à M. LE GARREC en Commission, je n'ai rien à ajouter.
M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DFAECG 96.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté à la majorité, M. REVEAU s'étant abstenu. (1998, DFAECG 96).