Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 1998
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

45 - 1998, DLH 232 - DAUC 136 - Autorisation à M. le Maire de Paris de consentir le dépôt par l'O.P.A.C. de Paris d'une demande de permis de construire en vue de la réalisation d'une vingtaine de logements sociaux de type P.L.A sur les parcelles communales situées 10-12, rue des Plâtrières (20e)

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 1998


M. Pierre GABORIAU, adjoint, président. - Nous passons à l'examen du projet de délibération DLH 232 - DAUC 136 qui concerne une demande de permis de construire en vue de la réalisation d'une vingtaine de logements sociaux de type P.L.A sur les parcelles communales situées 10-12, rue des Plâtrières.
La parole est à Mme SCHNEITER.
Mme Laure SCHNEITER. - Monsieur le Maire, l'immeuble du 10 rue des Plâtrières est un immeuble à la façade de plâtre, classique à Paris. Il souffre d'un défaut d'entretien, peut-être dû à la négligence de son actuel propriétaire : la Ville de Paris.
La rue des Plâtrières est située dans le quartier des Amandiers. C'est une rue étroite, en pente, caractéristique du quartier. L'immeuble du numéro 10 fait face au nouveau théâtre, " Vingtième Théâtre " et aux bâtiments modernes des numéros impairs. Aux numéros précédents, 8 et 6, deux immeubles anciens de même facture sont encore habités. Plus bas, le 4 et le 12 ont été réhabilités.
Peut-on garantir que la démolition du 10 n'entraînera pas des désordres irréversibles dans le bâtiment du 8 (fissures, infiltrations, affaissement du sol, etc...), ce qui justifierait alors la démolition de ce dernier ?
Il y a derrière l'immeuble un vaste terrain vague... la Ville de Paris ne veut pas réaliser une nouvelle opération immobilière de grande taille, similaire à celles qui ont entraîné, dans le même quartier, les protestations légitimes des habitants. C'est une densification inutile dans ce quartier déjà surdensifié.
C'est un projet que je ne soutiendrai pas.
M. Pierre GABORIAU, adjoint, président. - La parole est à M. BULTÉ.
M. Michel BULTÉ, adjoint, au nom de la 6e Commission. - La Ville est propriétaire de deux parcelles d'une superficie de 536 mètres carrés situées 10-12, rue des Plâtrières à proximité de la Z.A.C. des " Amandiers " dans le 20e arrondissement.
La parcelle située au 12, rue des Plâtrières est libre et nue. L'immeuble au 10, rue des Plâtrières se compose de deux corps de bâtiments très dégradés à R+4 et R+1 ; il a fait l'objet d'une procédure de péril judiciaire. L'immeuble est actuellement occupé par des locataires d'habitation et un locataire commerçant. Vous avez récemment autorisé le dépôt du permis de démolir de cette construction.
Le relogement des derniers locataires en titre est actuellement en cours. Après libération, il pourrait être réalisé un nouveau programme comprenant une vingtaine de logements sociaux de type P.L.A.
L'O.P.A.C. a été désigné comme maître d'ouvrage pour la réalisation de ce projet.
Cette opération permettra en outre un aménagement cohérent avec les parcelles voisines appartenant à l'O.P.A.C. et situées 65 à 73, rue des Panoyaux (20e). Un permis de construire a déjà été obtenu par l'Office pour cette partie du projet.
J'ai demandé que toutes les mesures soient prises pour que la démolition du n° 10 n'entraîne aucun dommage aux immeubles voisins.
M. Pierre GABORIAU, adjoint, président. - Merci. Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DLH 232 - DAUC 136.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté à la majorité, le groupe des Indépendants et M. REVEAU s'étant abstenus, Mme SCHNEITER ayant voté contre. (1998, DLH 232 - DAUC 136).
(M. Jean-François LEGARET, adjoint, remplace M. Pierre GABORIAU, adjoint, au fauteuil de la présidence).