Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

4 - 2003, DDEE 47 G - Autorisation à M. le Président du Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil général, de signer une convention portant prorogation du fonds de garantie Paris initiatives entreprises - FAG SA et prévoyant l'attribution d'une subvention d'investissement à FAG SA (9e). - Montant : 50.000 euros

Débat/ Conseil général/ Octobre 2003


M. LE PRÉSIDENT. - Nous passons à l'examen du projet de délibération DDEE 47 G relatif à la signature d'une convention portant prorogation du fonds de garantie de "Paris initiatives entreprises" - FAG SA et prévoyant l'attribution d'une subvention d'investissement à FAG SA de 50.000 euros.
Je donne la parole à Mme Nicole CATALA.
(M. Christian SAUTTER, vice-président, remplace M. le Président au fauteuil de la présidence).
Mme Nicole CATALA. - Monsieur le Président.
Ce projet de délibération prévoit de renouveler pour cinq ans la convention qui avait été signée en 2000 lors de la création de "Paris initiatives entreprises" avec cette structure. Je me réjouis de ce que les perspectives d'activité de "Paris initiative entreprises" soient ainsi consolidées.
Vous nous proposez, par ce projet de délibération, d'augmenter la subvention d'investissement accordée au fonds de garantie qui est associé à "Paris initiative entreprises".
Je voudrais faire deux observations. D'abord, si vous voulez vraiment lutter contre le chômage à Paris, il faut augmenter cette subvention dans des proportions beaucoup plus importantes que ce qui est prévu par ce projet de délibération.
De plus, il le faut de toute façon si les prévisions qui figurent dans le projet de délibération sont honnêtes car vous nous indiquez dans ce projet que le dispositif a permis de garantir 30 projets d'entreprise en trois ans. Ce n'est pas énorme, je le regrette. Mais vous nous affirmez que sur les trois ans à venir (2003, 2004 et 2005) la même structure apportera sa garantie à 600 entreprises. Alors je voudrais bien savoir comment vous prévoyez de donner à "Paris initiatives entreprises" la possibilité de passer sur la même durée, 3 ans, de 30 projets garantis à 600 entreprises appuyées.
Monsieur le Président, pouvez-vous éclairer ce mystère, s'il vous plaît ?
M. Christian SAUTTER, président. - Merci, Madame CATALA.
C'est Mme COHEN-SOLAL qui va vous répondre.
Mme Lyne COHEN-SOLAL, au nom de la 2e Commission. - Merci, Monsieur le Président.
Evidemment, Madame CATALA, vous avez pu voir comme nous jeudi et vendredi dernier sur le parvis de l'Hôtel-de-Ville les masses de chômeurs et de personnes cherchant un emploi, voulant créer une entreprise, qui sont venues à la manifestation "Paris pour l'emploi" organisée sous l'égide de Christian SAUTTER et, bien entendu, du Maire de Paris. Vous avez vu combien il est difficile, à Paris, de trouver un emploi pour les chômeurs parisiens et combien souvent ces personnes souhaitent aussi créer une entreprise et n'ont pas toujours les moyens financiers et à tout point de vue de le faire.
Comme vous le savez, le fond de garantie "Paris initiatives entreprises", peut aider certains d'entre eux avec naturellement un certain nombre de garanties. Si nous proposons d'augmenter de manière sensible ce fond de garantie, c'est pour apporter une réponse à tous ces besoins de créations d'entreprises, et donc de créations d'emplois qui sont derrière.
Evidemment, il serait toujours possible d'augmenter davantage encore que nous le faisons ce fond de garantie. Aujourd'hui, nous essayons de voir pour l'année 2003 combien il sera possible de créer d'entreprises et nous allons naturellement aménager des augmentations selon les demandes que nous avons. Mais, aujourd'hui, nous voudrions déjà que cette délibération nous permette d'augmenter de manière assez sensible l'aide de "Paris entreprises".
Je vous demande de bien vouloir voter ce projet de délibération qui nous permettra de répondre déjà de manière beaucoup plus importante qu'auparavant aux demandes de créations d'entreprises.
M. Christian SAUTTER, président. - Merci, Madame COHEN-SOLAL.
J'ajouterai, pour répondre à Mme CATALA, que "Paris initiatives entreprises" accorde des garanties bancaires, mais aussi des prêts d'honneur, etc. Le chiffre important à noter est que ce seront 120 garanties et non pas 600 garanties. Donc la progression en termes de garantie nous paraît réaliste.
Madame CATALA, vous voulez poser une autre question. Je vous redonne la parole.
Mme Nicole CATALA. - Je connais quelque peu les activités de "Paris initiatives entreprises" puisque c'est moi qui l'ai mis en place en 1998 et 1999. C'est bien le chiffre de 600 entreprises qui, au total, figure dans le projet de délibération et il est légitime de se référer à ce chiffre.
Je crois qu'il y a dans ce projet un effet d'affichage qui n'est pas très sincère. C'est contre cela que je voulais m'élever en posant cette question. Ceci dit, je voterai le projet de délibération.
M. Christian SAUTTER, président. - Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DDEE 47 G.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (2003, DDEE 47 G).
Je signale à nos collègues qui ont une irrésistible envie de bavarder que la buvette est ouverte à côté.