Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 1997
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

10- 1997, DPE 63 - Communication de M. le Maire de Paris sur la propreté et le traitement des déchets. (Suite)

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 1997



M. Roger ROMANI, adjoint, président - Avant de passer à l'ordre du jour du Conseil général, M. TRÉMÈGE souhaitait dire un mot pour clore le débat de la matinée.
M. Patrick TRÉMÈGE, adjoint, rapporteur. - Il est exact que ce matin, je ne voulais pas allonger les débats. Merci d'y revenir à l'occasion de deux interventions remarquables que je voudrais souligner ; je souhaiterais y répondre en quelques mots.
Celle de Mme DOUVIN, tout d'abord, au nom du groupe " Paris-Libertés ", dont je remercie la qualité du travail. Elle a bien voulu se féliciter de l'énorme effort que la Municipalité allait consacrer aux bennes électriques. C'est effectivement l'un des projets forts, l'un des projets essentiels que nous aurons à voter pour notre prochain budget. Elle a raison de souligner que le plan " Vigipirate " a été, pour nous, quelque chose d'assez délicat à traiter. Et aujourd'hui, même si les poubelles s'ouvrent à nouveau, il n'en reste pas moins que nous sommes encore sur cette pente délicate et que nous faisons tous les jours des efforts supplémentaires afin de pallier ces insuffisances.
Elle nous donne deux excellentes idées que je retiens.
La première, c'est la journée pédagogique sur l'environnement et la propreté. C'est une notion que je proposerai au Maire de mettre en place, car c'est quelque chose de tout à fait essentiel.
Dans cet esprit, elle propose également l'ouverture d'un musée qui pourrait être consacré à l'environnement et à la propreté. C'est une idée tout à fait intéressante. Le Maire de Paris y est, pour sa part, favorable. Reste à voir les problèmes budgétaires que cela pourrait poser.
En tout état de cause, je me permettrai, lors d'une prochaine communication, de la tenir informée de ce qu'il est possible de faire dans ce secteur.
La deuxième intervention, tout aussi de qualité, est celle de M. VIVIEN, dont je voudrais remercier l'hommage qu'il a bien voulu rendre aux services de la D.P.E. Il a bien compris, comme il l'a souligné, l'esprit dans lequel nous travaillons pour les espaces canins, les déchetteries et les espaces propreté.
Vous avez raison, Monsieur VIVIEN, d'attirer notre attention sur la difficulté de la collecte sélective, et c'est bien pour cela que nous tentons une expérience pour voir, à l'issue de celle-ci, s'il est possible de l'étendre. On a vu, notamment pour les journaux et magazines, que nous n'avons pas pu équiper l'ensemble des foyers parisiens. C'est donc un point sur lequel nous devons être extrêmement vigilants.
Voilà, Monsieur le Maire, les précisions que je voulais apporter, en remerciant encore ces deux orateurs de la qualité de leurs propos.
M. Roger ROMANI, adjoint, président. - Je remercie M. TRÉMÈGE
Je suspens le Conseil de Paris siégeant en Conseil municipal.
(La séance, suspendue à quinze heures cinq minutes, est reprise à quinze heures quarante minutes sous la présidence de M. le Maire de Paris).